AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion






 
Derniers sujets



Never is an awfully long time - Wendy Darling


♦ True Love : Un certain garçon perdu...
♦ Métier : Ecrivain et étudiante en littérature anglaise
♦ Camp : Heroes
♦ Conte : Peter Pan
♦ Avatar : Lili Reinhart

♦ Inscription : 12/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 12/04/2016.
Il a été aperçu dernièrement Mer 6 Juil - 23:29, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Mer 6 Juil - 23:29










Jenny (Wendy) Darling

« FROM THE PERFECT START TO THE FINISH LINE »


♦ Nom: Darling
♦ Prénom(s): Jenny/Wendy
♦ Né(e) à: Angle de Terre dans un autre monde
♦ Âge: 20 ans, mais est beaucoup plus âgé, le temps est différent dans l'univers des contes.
♦ Métier et activités: Etudiante en littérature anglaise et écrivain.
♦ Sexualité: Hétérosexuelle et présentement célibataire.
♦ Avatar: Rachel Hurd-Wood.
♦ Groupe: The Heroes.



Famille et proche: Wendy a grandi dans une petite famille bourgeoise pleine d'amour et de bienveillance. Elle a partagé, des années durant, ses rêves insatiables d'aventures avec ses deux frères cadets, Jean et Michel. Parmi leurs interminables heures de jeu, Wendy leur a confié ses premières histoires, se découvrant une véritable ambition dans ce domaine. Elle a voué une véritable fascination pour sa mère qui incarnait la douceur maternelle incarnée et dont elle a toujours tenté de s'inspirer dans son comportement. En partant au Pays Imaginaire, bien qu'elle n'ait jamais oublié sa famille, elle a cru qu'elle finirait par s'accoutumer au manque familial. Dans sa recherche d'indépendance cependant, elle regrette de plus en plus cet amour infini que lui portait sa famille et que personne d'autre ne lui a jamais porté.
Son avis sur la magie: Wendy est fascinée par toute forme de magie depuis son plus jeune âge, car elle considère qu'il s'agit de la source même des plus grandes aventures ! Elle rêverait elle-même d'en pratiquer, mais ne s'y est jamais essayé jusqu'à présent. Qui sait ?
Son avis sur Storybrooke: Wendy est certes bien adaptée et acceptée à Storybrooke, mais pour autant, elle s'y sent inébranlablement enfermée comme dans une cage. Elle a la sensation que rien ne la retient ici et qu'au-delà de mener sa quête du bonheur, elle se contente de survivre à sa façon. Cet endroit représente le bris de son enfance et de son imagination.


Ton prénom: Marine (ou Marinou pour les intimes  Bisou )

Ton âge: 20 ans

Code du règlement: Validé par The Spell.

Comment avez-vous connu OUAD ? Via une publication Facebook, et après avoir été convaincue par Kiki !

Quelque chose à ajouter ? Re-coucou mes lapins  Plan

©️ Kiki.2000


summertime sadness
I begged him to stay. Try to remember what we had at the beginning. He was charismatic, magnetic, electric and everybody knew it.
Revenir en haut Aller en bas

♦ True Love : Un certain garçon perdu...
♦ Métier : Ecrivain et étudiante en littérature anglaise
♦ Camp : Heroes
♦ Conte : Peter Pan
♦ Avatar : Lili Reinhart

♦ Inscription : 12/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 12/04/2016.
Il a été aperçu dernièrement Mer 6 Juil - 23:29, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Mer 6 Juil - 23:29










Once Upon a Time

« And I still love him. »



DISCOVERING NEVERLAND


Une longue nuit d’hiver. Le vent tapant inlassablement contre la fenêtre. La flamme vacillante des chandelles. Wendy, piégée dans son insomnie, fixait pensivement le plafond de sa chambre, bercée par les ronflements incessants de ses deux frères. Voilà une semaine qu’elle avait fêté son seizième anniversaire et qu’elle ne cessait d’entendre de toute part que cette date signifiait le début de la fin de son enfance. Cette idée, censée être une source d’excitation et de prise d’autonomie et de responsabilité pour la plupart des enfants, lui déplaisait pourtant fortement. Devrait-elle abandonner ses parties de jeu avec Jean et Michel ? Assister à ces soirées soporifiques en compagnie de ses parents ? Abandonner ses histoires et ses rêves de piraterie et de magie ? En fixant ce plafond, Wendy comptait ses dernières secondes de liberté, les dernières de son enfance, avant d’affronter le monde. Et pourtant, ce ne fut pas ce soir que Wendy devint une adulte.

La fenêtre s’ouvrit brusquement, sortant la jeune fille de ses songes tandis qu’elle se relevait déjà pour la refermer. Le vent glacial de décembre lui balaya le visage et alors qu’elle posait ses mains sur le rebord de la fenêtre, elle crut apercevoir, pendant un bref instant, une ombre qui la surveillait. Intriguée, Wendy resta figée un moment pour tenter de la retrouver. Cette nuit-là aurait pu être une banale nuit d’hiver. Mais cette nuit-là fut la nuit où l’Ombre emmena Wendy, deuxième étoile à droite puis tout droit jusqu’au matin. Ce qu’elle découvrit tenait de l’insensé. Et pourtant, tout était bien réel. Le Pays Imaginaire… Les garçons perdus… Et, Peter Pan. Visiblement, la présence d’une fille n’était pas chose commune ici, puisque Wendy était la seule et que sa simple existence paraissait troubler et déranger suffisamment le maître des lieux. Très vite, Wendy sentit qu’elle n’avait pas sa place en ce lieu, mais intriguée par sa magie et par tous ses mystères, elle ne ressentait aucune envie de fuir. Bien au contraire. Si Peter lui fit comprendre que sa présence ici relevait d’une erreur et qu’elle n’avait rien à faire au Pays Imaginaire, les garçons perdus, quant à eux, retrouvaient pour la première fois un semblant de figure maternelle. Wendy avait suffisamment de sensibilité pour percevoir qu’au-delà de cette apparence joviale et enjouée, au fond d’eux se terraient des enfants abandonnés, seuls, livrés à eux-mêmes. Il leur fallait une mère et Wendy tenta alors de se comporter comme tel, ou du moins, comme elle le faisait avec ses frères.

Elle ne sait combien de nuits passèrent sur le Pays Imaginaire avant que Peter délaisse son ironie et son scepticisme envers elle. Depuis son arrivée, il n’avait eu de cesse de la rejeter, et si les garçons perdus ne s’étaient pas fortement attachés à elle, elle serait probablement déjà de retour chez elle, bien au chaud dans ses couvertures. Et au fond d’elle-même, elle ne ressentait pas encore le manque de sa maison, de sa famille, de sa banale existence. Pour une fois dans sa vie, elle vivait une aventure. Elle était celle qui serait au coeur des histoires qu’elle pourrait raconter à ses frères ! Cette sensation de vivre pleinement quelque chose d’extraordinaire était délicieuse. Et ce n’était pas la seule chose délicieuse qu’elle trouvait au Pays Imaginaire… Peter était loin du garçon sage. En réalité, c’était même tout l’inverse. Il était joueur, égoïste, et même machiavélique. Il paraissait prendre un malin plaisir à engendrer le mal, la douleur. Et paradoxalement, il se montrait très protecteur envers les garçons perdus. En un mot, Wendy aurait dû le trouver détestable. Mais il était aussi tellement charismatique, et lorsque son regard magnétique se posait sur elle, Wendy ressentait quelque chose de très étrange, comme si son coeur tapait plus fort et que son estomac se nouait. Ce sentiment, elle avait bien une idée de son origine, mais elle se promit de le garder pour elle. De toute évidence, Peter n’avait rien d’autre pour elle que du mépris. Pourtant, il se rapprochait d’elle. Il la cherchait, la taquinait inlassablement, il voulait jouer avec elle. Très vite, ils passaient toutes leurs journées ensemble au Pays Imaginaire, à explorer, inventer, à vivre tout simplement. Au Pays Imaginaire, on ne grandit pas. Les enfants demeurent à jamais des enfants. Et cette perspective n’effrayait pas Wendy, tant que Peter était à ses côtés. Mais le choix de rester ou non ne se présenta pas à elle.


En effet, alors qu’elle avait passé la journée avec Peter, celui-ci l’avait fait voler pour la première fois. Elle ne sut si c’était la délicieuse sensation de flotter dans les airs, ou de le tenir par la main et d’être réceptionnée dans ses bras, mais Wendy ne se lassait plus du Pays Imaginaire. Elle se sentait protégée. Même si son protecteur pouvait être un monstre. Mais plus ils se rapprochaient et plus Wendy sentait Peter tiraillé, si bien qu’un jour, il cessa de la voir, de l’emmener dans ses aventures, de voler avec elle. Lorsqu’elle finit par le coincer et l’avoir en face d’elle pour des explications, tout ce qu’elle reçut, fut ce même mépris qu’à son arrivée, même accentué de haine. Peter ne voulait plus la voir. Jamais. Et ces mots lui brisèrent le coeur.



MEETING SOME PIRATES
Ce ne fut pas du désespoir ou bien de la mélancolie qui envahissait le coeur de la jeune fille, mais une certaine forme de colère et d’incompréhension. Peter l’avait rejetée si subitement, sans aucune raison, aucun motif… Tandis qu’elle traversait le Pays Imaginaire à la recherche de solitude, Wendy ressassait inlassablement dans son esprit tout ce qu’elle avait pu faire de mal, toutes les erreurs qu’elle avait pu commettre, tout ce qui aurait pu l’agacer… Mais sa solitude fut très vite troublée après son départ. Un pirate. Attendez… Un pirate ! Wendy sentit son coeur s’emballer. Elle, qui n’avait eu de cesse de conter des histoires de piraterie cruelles et haletantes à ses deux jeunes frères, et dont les rêves la menaient jusque sur un navire, à combattre avec ardeur à la recherche de pillages de trésor… Elle n’arrivait pas à y croire. Piégée entre surprise et fascination, elle restait totalement figée face à cet homme qui arborait un crochet en substitution de l’une de ses mains. Capitaine Crochet. C’est ainsi qu’il se faisait appeler, et Wendy l’imaginait déjà semer la terreur à bord de son Jolly Roger. Une vie de pirate, voilà ce qu’elle aurait voulu. Après tout, elle n’avait pas besoin de Peter, comme le lui avait rappelé Crochet. Elle pouvait être bien plus qu’une enfant perdue, elle pouvait vivre un flot inépuisable d’aventures en étant libérée de son emprise ! Quelques jolies paroles suffirent à convaincre Wendy de toutes les options qui s’ouvraient à présent à elle, alors qu’elle se pensait piégée à jamais dans un endroit où elle n’avait plus sa place. Elle voulut croire naïvement le capitaine. Elle voulut le suivre, elle aussi être une pirate, combattre pour ses intérêts, semer la terreur et raconter toutes ses aventures à ses frères par la suite. Oh, ce qu’elle rêvait d’être le héros de ses histoires plutôt que de s’imaginer les vivre. Elle ne sut jamais pourquoi Crochet tenait tant à ce qu’elle poursuive son rêve, mais il fut celui qui lui donna l’opportunité de vivre ce qu’elle avait toujours voulu vivre. Elle grimpa à bord de son navire, arborant fièrement et sans modestie le nom de Jenny les Mains Rouges.


Crochet était bien plus que son capitaine à ses yeux. Il était celui qui lui avait permis de fuir le Pays Imaginaire… De fuir le monstre qui en gardait les lieux. Il était celui qui lui apprenait chaque matin à se battre avec un sabre, à vivre pleinement et dignement l’existence d’un pirate. Il était aussi, parfois, celui qui se confiait à elle, sur ses doutes, ses envies meurtrières de vengeance, sur son histoire, malgré une certaine pudeur pour les secrets qui ne resteraient qu’à lui. Wendy l’admirait, l’adulait. Il n’était pas un père de substitution, mais plutôt un mentor. Elle tentait de s’inspirer de ses conseils dans chacune de ses actions, dans l’optique d’imposer autant de respect que lui. Elle aussi se confiait à lui. Sauf sur Peter, elle n’en parlait jamais. A personne. Quelque chose de meurtri était demeuré sur son coeur, et elle ne savait clairement s’il s’agissait d’un amour déçu qui persistait ou d’une haine viscérale qui alimentait son souvenir dans son esprit. Peut-être qu’elle aimait et haïssait ce monstre à la fois.

Plusieurs mois passèrent à bord du Jolly Roger. Wendy aurait pu demeurer au service de Crochet, elle y était bien traitée et grandissait en vivant ses rêves d’enfant. Mais elle apprit un jour que son capitaine était impliqué dans un pacte avec Ursula, la déesse des mers, pour lui fournir plusieurs sirènes mortes. Et ça, Jenny les Mains Rouges n’en supportait même pas l’idée. Elle voulait vivre comme un pirate, mais demeurait bien trop sensible pour en saisir pleinement les conséquences violentes. Elle ne pouvait supporter un tel massacre. Un soir, alors que le bateau abordait près d’un port pour que les matelots aillent se rafraîchir par la boisson et les femmes, Wendy profita de l’occasion pour fuir.

SURVIVING

Le reste de son existence se résuma alors à tenter de survivre. Jenny les Mains Rouges n'était plus. L'enfant perdue non plus. En quête de son identité, Wendy tentait surtout de rechercher un sens à sa vie. Elle envisagea de nombreuses fois de retourner chez elle, à Angle de Terre, mais craignait l'accueil de ses parents, et ignorait même comment elle pouvait retrouver le chemin de sa maison. La malédiction qui les frappa tous intervint alors que la jeune fille avait trouvé un bon compromis avec un tavernier qui l'hébergeait en échange de son aide en tant que serveuse.

A Storybrooke, Wendy était reconnue comme Jenny Darling, une jeune auteure de romans d'aventures en quête de succès, et partiellement étudiante en lettres. Les quelques chroniques et articles qu'elle publiait parfois au sein du journal local lui permettaient de financer régulièrement son loyer. Assez bien intégrée au sein de la ville, Jenny menait une existence tranquille, une existence d'adulte. Elle aurait pu se satisfaire de cette vie, mais ressentait au fond d'elle comme un trop grand vide dont elle ignorait la source. Ce n'est que lorsque la malédiction fut brisée, et ses souvenirs ravivés que Wendy sut l'origine de son mal-être. Tant de choses s'étaient bousculées, depuis sa petite vie tranquille à Angle de Terre. Tant d'histoires fantastiques et incroyables s'étaient amassées en si peu de temps, et désormais, elle ne poursuivait plus la moindre aventure. Elle se contentait de vivre. Rien d'extraordinaire. Lorsque l'on vit des choses aussi fortes et intenses, il est difficile et pénible de reprendre une vie commune. Wendy n'y parvenait pas. Ce roman qu'elle peinait à achever devait parler de ses aventures passées et de celles qu'elle ne vivrait jamais. Mais elle n'y arrivait pas. Piégée dans son esprit entre le Pays Imaginaire et Storybrooke. Entre l'enfance et l'âge adulte. Et toujours hantée par Peter qui l'empêchait d'aller de l'avant. Peut-être avait-elle aussi besoin de faire le deuil de son enfance pour apprendre à grandir...



© Kiki.2000


summertime sadness
I begged him to stay. Try to remember what we had at the beginning. He was charismatic, magnetic, electric and everybody knew it.
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Le Pouvoir.
♦ Métier : Scribe intangible du Destin.
♦ Camp : ADMINISTRATEUR
♦ Inscription : 25/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 25/05/2014.
Il a été aperçu dernièrement Lun 11 Juil - 22:30, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Lun 11 Juil - 22:30









 PomPom FÉLICITATIONS, tu es validé !PomPom

✔️ Maintenant que tu es validé, n'oublie surtout par d'aller te recenser dans les Registres fantastiques.

✔️ Si tu arrives directement à Storybrooke, tu peux éventuellement demander un emploi.

✔️ Avant de commencer la plus grande aventure de ta vie, n'oublie pas qu'une fiche de relations et qu'un carnet de voyage peuvent être très utiles ! Il ne faudra pas non plus oublier de référencer tes multiples périples dans le recensement des RPs, afin de pouvoir lister ton aventure dans le listing ici qui est très important pour suivre le déroulement narratif de OUAD !

Content Et surtout, amuse-toi bien parmi-nous !   Fleur 

© Kiki2000. Once Upon a Dream ©
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement , errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Votez pour Long Time To Lay A Track
» Long Time Dead
» A girl for all time - nouvelles poupées anglaises
» WENDY DARLING (Peter Pan)
» [Tuto] Multi Boot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Your Story :: Qui êtes-vous ? :: Présentations validées-
Design par Kiki.2000 et quelques corrections gentiment conseillées par Nihil Scare Winspeare, et Never-Utopia. Toutes reproduction est strictement interdite. Le forum appartient à ses propriétaires. Merci de respecter le travail fourni par l'équipe administrative et ses membres.