AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion






 
Derniers sujets



Au plus Noir de la Nuit [Jefferson] - Final de la saison 1

Aller à la page : 1, 2  Suivant


♦ True Love : Le Pouvoir.
♦ Métier : Démon slave de la Nuit, scribe intangible du Destin.
♦ Camp : ADMINISTRATEUR
♦ Conte : Once Upon a Dream (forum) & Fantasia.
♦ Avatar : Chernabog (PNG)
♦ Inscription : 25/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 25/05/2014.
Il a été aperçu dernièrement Dim 24 Mai - 13:26, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Dim 24 Mai - 13:26

Au plus Noir de la Nuit
Intrigue n°1 - Final de la saison 1





Scénario

Les nuages macabres se sont répandus dans la ville. Les habitants se réveillent un par un dans des endroits insolites. Désemparés, ils ne savent comment ils ont atterri jusqu'ici. Vous l'ignorez tout autant que chacun d'eux.

Pire encore... vous vous rendez compte que vous êtes seul. Face à vous-même. Face à vos peurs, en proie à vos pires cauchemars...




Votre Personnage

Jefferson se réveille dans l'asile qu'il connaît si bien. Il est enfermé dans une cellule semblable à celle qui renfermait Belle qu'il avait délivré quelques semaines auparavant. Il ignore totalement comment elle est arrivée ici. Le pire dans tous ça, c'est sans doute son mal de crâne qui résonne comme un marteau dans cette tête... Ou peut-être est-ce le fait qu'il y voit flou ? Il fait très sombre, seul la petite fenêtre dans le mur laisse filtrer un éclairage lunaire. Impossible de regarder à travers cette ouverture, bien trop haute pour lui.



Les Modalités

Jefferson ne peut pas sortir de la cellule.
Il ne sait comment il est arrivée dans ce lieu. La porte blindée est fermée à clef. Il fait très sombre. La cellule semble vide; sans aucun meuble ni objet.
Il est seule. Son téléphone portable est toujours dans sa poche (si vous appelez quelqu'un, vous ne pourrez faire interagir vous même votre interlocuteur).
Il ignore que Raspoutine est derrière tout cela.
Raspoutine et ses cauchemars rythmeront cette première partie de l'intrigue où vous vous retrouvez seul, en proie à vos pires hantises. Evidemment, vous ignorez totalement qui agit de la sorte.
Il n'y a pas de nombre de lignes minimum, vous pouvez très bien faire très court, sans problème. Le but étant d'avancer au maximum dans cette intrigue !



(c) Kiki.2000

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Dim 24 Mai - 16:05, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Dim 24 Mai - 16:05


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Jefferson & Raspoutine
C'est quoi ce… ? C'est la première pensée qui traverse mon esprit embrumé. Où suis-je et comment suis-je arrivé là ?, sont les deuxièmes à s'imposer. Assis dans un coin de la pièce ridiculement sombre, je ne cesse de cligner des yeux, tentant de percer les ténèbres qui m'entoure. Je pousse un grognement de frustration alors que je me frotte les paupières, frustré de ce flou dans lequel je semble plongé. Merde, merde, merde… Me dit pas que… Manquerait plus que ça. Que je perde la vue, tiens. Je lève doucement la tête vers le peu de lumière qui filtre au travers de la fenêtre. L'endroit est si silencieux que je n'entends que mon souffle et les battements lents de mon coeur. Je n'aime pas ça. Mais alors pas du tout. Parce que j'ai la sale impression de connaître cet endroit. Du moins d'en avoir une vague idée. Lentement je me lève alors que du bout des doigts j'effleure la surface lisse des murs, y cherchant la moindre aspérité… La moindre trace d'une porte, d'une fenêtre… D'une sortie. Et doucement, à la manière d'un aveugle je me déplace, jusqu'à sentir sous mes doigts ce qui ressemble à une porte. Un sourire se dessine sur mes lèvres alors que lentement, je cherche la poignée… Je tente de la pousser, mais elle me résiste. Je fronce les sourcils. Fantastique. Me voilà coincé là. Une bouffée de claustrophobie s'empare de moi alors que je lève les yeux vers le rai de lumière qui semble me narguer au loin. Je pousse un soupir alors que je contemple l'obscurité qui semble grouiller à la manière d'un nid de serpent à mes pieds. Ça va aller. Je vais m'en sortir. La porte est fermée ? Pas grave. Je vais trouver un moyen de l'ouvrir… Parce qu'il n'est pas question que je me laisse enfermer. Pas une fois de plus. Je ne finirais pas comme à Wonderland, à croupir dans une pièce pendant des années. Je me suis juré que ça n'arrivera plus… Et ça n'arrivera plus.

Le dos contre la porte je considère la fenêtre bien trop haute avant de fouiller dans mes poches, y cherchant n'importe quoi qui pourrait m'aider… Et tout ce que j'y trouve c'est mon téléphone. Génial. Pas de réseau et une batterie faible. Mon karma décide de se venger aujourd'hui ou… ? Enfin, au moins j'ai de quoi éclairer la pièce. Je plisse les yeux lorsque je déverrouille l'écran, laissant la lumière blanche envahir la pièce, me la révélant enfin. Je retiens mon souffle en découvrant que celle-ci est complètement vide. Pas une table, pas un lit, pas un meuble. Juste les murs nus. Et cette putain de porte qui refuse de s'ouvrir. Moi et quatre murs. Un frisson dévale mon échine alors qu'une légère angoisse me saisit la gorge. On dirait une cellule…. Mais une autre image me vient en tête. Celle de l'asile. Des cellules dans lesquels on maintient les esprits faibles, les êtres fragiles, pour les laisser pourrir loin du reste du monde. Je serre les dents. Le genre de prison dans lequel je n'aimerais pas passer le restant de mes jours. Parce qu'ici, nous ne sommes plus rien. Pas même des animaux en cage, car eux, on les expose… Non… Ici on nous cache… On nous laisse pourrir avec pour seule compagnie, une lumière qu'on ne peut même pas effleurer du bout des doigts, une promesse que le monde n'est pas loin mais dont on ne peut plus prétendre y appartenir. Je sursaute en entendant mon téléphone émettre un léger bruit avant de s'éteindre, me laissant à la merci de l'obscurité. Mon sang bat violemment à mes tempes alors que le silence me tue. Je ne peux pas rester ici. Faut que je me tire. Rapidement. Pas question que je passe une seconde de plus ici. Je cherche à nouveau la poignée du bout des doigts, tirant dessus, donnant des coups dans la porte alors que je jure entre mes dents.

"Laissez-moi sortir… Laissez-moi sortir…"

Les mots sifflent entre mes dents alors que je frappe la porte, en vain. Personne. Il n'y a personne. Je colle mon oreille contre la porte, n'entendant rien. Rien à part mon propre coeur. Rien à part ma respiration. Rien. Pas un bruit. Juste moi, qui m'acharne à tenter de m'échapper. Il n'est pas question que ça recommence, pas question que je passe à nouveau des années enfermé dans une pièce. Je veux sortir. Je le dois. Je m'interdis de me laisser enfermer par je ne sais qui. Et tant pis si je dois défoncer la porte. Je sortirais.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Ma conscience névrosée.
♦ Métier : Sorcier (vaudou & Magie Noire)
♦ Camp : Les Limbes
♦ Conte : Dr. Facilier (La Princesse et la Grenouille) & Raspoutine (Anastasia)
♦ Avatar : Mads Mikkelsen

♦ Inscription : 14/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 14/10/2014.
Il a été aperçu dernièrement Dim 24 Mai - 16:33, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Dim 24 Mai - 16:33


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 ~


Raspoutine avait lancé son terrible sort. La malédiction s'abattait sur la ville et se jouait des tourments des habitants. Le sombre silhouette macabre cherchait sa victime. La Romanov. Son sort lui avait permis de cloîtré chacun des habitants dans son plus noir cauchemar. Ne restait plus qu'à savoir où la Romanov se trouvait. Le chamane se doutait certainement que la frayeur de sa proie n'était nulle autre que lui-même. Ainsi s’avérait-il forcément plus difficile de la retrouver puisqu'elle pouvait être n'importe tout dans cette fichue ville qu'il avait plongé dans la noirceur.

Bien qu'il n'était pas présent face à Jefferson, son cauchemar, animé sur lui-même, se faisait un malin délice de tourmenter cette pauvre âme. Dur à cuir en apparence, mais pourtant temps de remords démantelés à dénouer, renouer, ficeler, coupé, accordé, arraché à ce pauvre chapelier. La partie méritait d'être intéressante. Douce folie macabre.



Le cœur de Jefferson bat si fort, qu'il résonne dans la cellule. Comme des tambours, ils viennent se heurter entre les murs, se multiplient, comme si des dizaines de cœurs arrachés à leur poitrine rythmaient la pièce. Mais il n'y a rien. Rien d'autre que ces percussions vitales. Douce folie macabre.

(c) Kiki.2000



Au plus noir de la nuit, c'était l'enfer, le calvaire. Un horrible cauchemar me remplissait d'effroi. J'en ai perdu mes esprits; un corps partait en charpie. Quand j'ai ouvert les yeux le cauchemar c'était moi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Dim 24 Mai - 16:56, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Dim 24 Mai - 16:56


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Jefferson & Raspoutine
Dans le silence finalement quelque chose se fait entendre. Quelque chose d'humain. De terriblement humain même. Un coeur. Le mien, les battements sont affolés, irréguliers… Au point que c'est presque douloureux de l'entendre battre ainsi. C'est comme si il tentait de se frayer un chemin hors de ma cage thoracique, qu'il tentait de faire exploser chacune de mes côtes, simplement pour lui aussi se frayer un chemin vers la liberté. La pulsation des battements de mon coeur résonne jusque dans mes oreilles alors que je ferme les yeux. Du calme. Faut que je me calme sinon…. Mais rien ne s'arrange. Pire. Les battements se font plus fort… Je frissonne alors qu'ils semblent résonner contre les murs, encore et toujours. Et bien vite c'est comme si il y en avait un autre… Et un autre. Les battements s'accumulent. Un coeur, puis deux. Qui résonnent encore et toujours, sans cesse. Le dos contre la porte je me laisse glisser au sol, le souffle court alors que mon coeur bat si fort que c'en est douloureux. Douloureux au point que j'ai envie de plonger mes doigts dans ma poitrine pour le serrer et le faire taire. Arrête. Arrête. Mais il n'en fait rien. Un autre battement coeur et voilà qu'un muscle cardiaque se rajoute à la partie. Assez. Mes yeux parcourent l'obscurité, comme pour chercher l'origine de ce son, mais tout ce que l'on me renvoie, c'est un néant angoissant. Rien. Juste le son de ses coeurs qui battent furieusement, à la manière de tambours de guerre. La pièce elle-même semble pulser au rythme de ses battements, me donnant la vague impression d'être encerclé, oppressé par je ne sais trop quoi… Et pourtant, il n'y a rien. Une fois de plus, il n'y a que moi. Je ramène mes genoux contre ma poitrine alors que je ferme les yeux, posant mes mains sur mes oreilles. Si je refuse de les entendre, si je refuse d'admettre que tout cela existe… Ça disparaitra. Tout ceci n'est que le fruit de mes angoisses rien de plus. Une simple manifestation de ma peur. Rien de plus. Suffit que je calme mon coeur… Si lui se tait, les échos disparaitront. Tout disparaitra. Le silence reviendra. Mais c'est loin d'être le cas. Alors comme pour me rassurer, comme pour couvrir ce bruit infâme et étrangement entêtant, je fredonne la première chose qui me passe par la tête. Tout est bon pour faire taire tout cela. Je veux juste que ça cesse.

"Assez, assez…"


Taisez-vous. Vous n'avez aucune raison d'exister. Aucune. Il n'y a que moi. Que mon coeur. Les autres… Les autres ne sont rien. Juste des images. Des hallucinations. Rien de plus. Ils disparaîtront.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Ma conscience névrosée.
♦ Métier : Sorcier (vaudou & Magie Noire)
♦ Camp : Les Limbes
♦ Conte : Dr. Facilier (La Princesse et la Grenouille) & Raspoutine (Anastasia)
♦ Avatar : Mads Mikkelsen

♦ Inscription : 14/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 14/10/2014.
Il a été aperçu dernièrement Dim 24 Mai - 17:31, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Dim 24 Mai - 17:31


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 ~


Les battements s'accumulent comme des percussions mortelles qui cherchent à lui exploser les tympans.

Un léger ricanement presque imperceptible se fait entendre parmi les battements. Là, un souffle vient se heurter près de l'oreille de Jefferson, la tête dans les bras, appuyé contre sa porte. Le souffle vient lui caresser sournoisement la nuque l'espace d'une demi seconde avant de fuir comme un diablotin. A sa disparition, les cœurs cessent leur battement d'un coup, comme le final d'un orchestre. Le silence refait surface.

Le Silence. En effet. Plus aucun cœur ne bat. Plus un seul.

(c) Kiki.2000



Au plus noir de la nuit, c'était l'enfer, le calvaire. Un horrible cauchemar me remplissait d'effroi. J'en ai perdu mes esprits; un corps partait en charpie. Quand j'ai ouvert les yeux le cauchemar c'était moi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Dim 24 Mai - 19:21, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Dim 24 Mai - 19:21


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Jefferson & Raspoutine
J'ai l'impression que mon coeur va exploser. Qu'il semble prêt à rompre en un millier d'éclats au sein de ma cage thoracique. Et ce bruit… Ce bruit. Les battements se font assourdissants, au point que je n'en entends plus ma propre respiration. Comme si une foule entière hurlait autour de moi. Pourtant il n'y a personne. Personne à part moi. Mais qu'est-ce qui m'arrive ? Je… Je devrais pas être dans cet état. Ça ne me ressemble pas, tellement pas. De me laisser glisser dans ce genre d'angoisses, de… Putain, mais arrêtez. Arrêtez. Un cri de frustration et d'impuissance m'échappe alors que le bruit se fait insoutenable. De rage je griffe ma nuque avant de sentir… Une présence. Un simple souffle qui se glisse à mon oreille. Comme un murmure que l'on étouffe. Je rouvre les yeux, retenant ma respiration. Il y'a quelqu'un du moins quelque chose. Avec moi. Je ne suis pas seul. Pas complètement. Un frisson secoue mes épaules alors qu'un souffle caresse doucement ma nuque, faisant courir sur  mon échine une sueur froide. Celle d'une angoisse. Il y a quelque chose avec moi. Quelque chose qui se cache à ma vue, qui se joue de moi. Quelqu'un qui souffle dans ma nuque. Et au moment où cette sensation fugace disparait, le silence se fait. D'un coup. Le bruit s'éteint et désormais c'est ce silence qui est insoutenable. Trop soudain… Bien trop étrange. Mes oreilles bourdonnent alors que je n'entends plus que le sang qui pulse furieusement à mes oreilles… Plus rien… Même pas mon propre coeur. Un hoquet de surprise me serre la gorge alors que je porte nerveusement ma main à ma poitrine. Et là… Je ne sens rien. Juste rien. Tout contre ma paume je devrais sentir mon coeur battre furieusement… Mais il n'y a rien. Rien. Juste un grand silence. Ma respiration se fait inexistante le temps d'une seconde alors que l'angoisse se referme doucement autour de ma gorge. Je.. Je suis mort ? Non. Non. Sinon, il n'y aurait plus rien, juste le néant. Non. Je… C'est juste… Je ne sais pas… Je. Je ne sais plus. Mes doigts se crispent autour du tissu de mon haut alors que je cherche à retrouver un pouls. Je demande pas grand chose. Juste une pulsation. Juste une. Rien qu'une. Histoire que je sois sûr d'être encore en vie.

"Allez, allez… Juste un battement, un seul… Un seul…"

Je psalmodie cela d'une voix angoissée alors que mes mots se perdent contre les murs, dans cette pièce toujours aussi vide, toujours aussi silencieuse. Mais rien. Rien. Mon coeur ne semble plus là. Peut-être que je suis bien mort. Peut-être que c'est cela que d'être mort, d'être enfermé dans une pièce, seul, pour le reste de l'éternité. Avec pour seule compagnie… Un simple souffle qui court sur votre nuque.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Ma conscience névrosée.
♦ Métier : Sorcier (vaudou & Magie Noire)
♦ Camp : Les Limbes
♦ Conte : Dr. Facilier (La Princesse et la Grenouille) & Raspoutine (Anastasia)
♦ Avatar : Mads Mikkelsen

♦ Inscription : 14/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 14/10/2014.
Il a été aperçu dernièrement Dim 24 Mai - 19:58, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Dim 24 Mai - 19:58


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 ~


S'il y avait bien quelque chose qu'il fallait éviter face au Dr. Facilier Raspoutine, c'était de paniquer. La peur était ce qui nourrissait ses pouvoirs. Plus sa proie tremblait d'effroi, plus le sombre sorcier pouvait pénétrer l'esprit de sa victime pour la tourmenter. Encore fallait-il savoir que Raspoutine était derrière tout cela. Et quand bien même quelqu'un pourrait le déduire, il faudrait réussir à enterrer sa peur, chose vraisemblablement impossible face au réalisme flagrant de ces cauchemars.

Le tourment se riait de sa victime. Continuant de paniquer, Jefferson ne faisait qu'ouvrir un peu plus son esprit au cauchemar. Il ne faisait que partager ses propres pensées avec le cauchemar, son cauchemar.

- Mais non. Tu es complètement fou. Tu es seul. Il n'y a personne avec toi, répondait alors une voix dans sa propre tête; voix qu'il arrivait tout juste à distinguer de ses propres pensées. Comment pouvait-il penser double ? Tu es seul Jefferson. Seul.

Un silence perdure quelques secondes, peut-être quelques minutes, impossible de le savoir, avant qu'un seul mot vienne retentir si violemment dans son crâne que la victime pourrait avoir l'impression de sentir un vaisseau sanguin éclater dans sa tête:

- SEUL.

(c) Kiki.2000



Au plus noir de la nuit, c'était l'enfer, le calvaire. Un horrible cauchemar me remplissait d'effroi. J'en ai perdu mes esprits; un corps partait en charpie. Quand j'ai ouvert les yeux le cauchemar c'était moi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Dim 24 Mai - 23:19, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Dim 24 Mai - 23:19


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Jefferson & Raspoutine
Au milieu de ce silence je perçois une voix. Un murmure au sein même de mon esprit. Un murmure qui a ma voix, mon intonation, une voix qui tente de se faire passer pour la mienne. Une pensée sinueuse qui s'infiltre au milieu des miennes, une pensée qui me semble familière, presque normale. Comme si c'était simplement une part de ma personne qui s'amusait à torturer l'autre. Non je ne suis pas fou. Non je ne suis pas seul. Il y a quelqu'un, ici, avec moi. Je l'ai sentis. Ce souffle dans ma nuque. Il y a quelqu'un. Je le sais. Sinon, comment expliquer tout ça ?

"Je ne suis pas seul…"

Je ne peux pas l'être. Je me refuse à penser que tout ceci ne serait qu'une illusion de mon esprit, que je m'invente tout cela pour me torturer… Dans quel but ? Pourquoi est-ce que je me ferais ça ? Pourquoi m'infliger une telle souffrance ? Qui serait assez tordu pour s'infliger ça… ? Un silence retombe le temps d'un battement de coeur. Puis la voix hurle à nouveau dans mon esprit. Un seul mot retentit, claquant dans mon esprit avec une certaine violence, au point que je prends ma tête dans mes mains, laissant un cri de douleur m'échapper. C'est douloureux, douloureux à en crever. Le genre de pensée qui vous donne envie de vous griffer jusqu'au sang. Non, non. Je ne suis pas seul. Je ferme les yeux et étouffe le moindre bruit, tenant toujours ma tête entre mes mains. Je sais qu'il y a quelqu'un, il doit y avoir quelqu'un. Il y a forcément quelqu'un. Le murmure, le souffle, les pensées. Je ne peux pas m'inventer tout cela. C'est pas moi. Il y a quelque chose, quelqu'un qui dans l'ombre est là. Je ne veux pas admettre que tout ceci ne soit que le fruit de mon imagination. Je ne suis pas seul…

"Je ne suis pas seul, je sais, il y'a quelqu'un…"

Seulement il n'y a qu'un silence qui me répond. Et l'obscurité profonde et angoissante qui m'entoure, comme prête à me dévorer.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Ma conscience névrosée.
♦ Métier : Sorcier (vaudou & Magie Noire)
♦ Camp : Les Limbes
♦ Conte : Dr. Facilier (La Princesse et la Grenouille) & Raspoutine (Anastasia)
♦ Avatar : Mads Mikkelsen

♦ Inscription : 14/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 14/10/2014.
Il a été aperçu dernièrement Lun 25 Mai - 12:17, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Lun 25 Mai - 12:17


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 ~



Le cauchemar se délectait peu à peu des frayeurs de son patient. Plus la proie était apeurée, plus le vicieux tourment pouvait pénétrer ses failles.

- Mais si tu es seul. Seul. Tu les as tous abandonné... Tu te souviens ?

Lorsqu'il releva la tête, Jefferson pouvait distinguer, tant bien que mal, une peluche de lapin, légèrement décousue, au coin de la pièce, près de la petite fenêtre. La tête était légèrement décroché, comme si elle avait été découpée.

- Tu es seul... Tu n'as plus personne... Tu les as tous laissé tomber...

Sur cette phrase, une douleur se fit ressentir à l'index de sa main droite. La bague qu'il portait lui rongeait le doigt, signe d'une perte funèbre.

- Tu les as tous laissé tomber, Jefferson. Tu te souviens ?

La bague continuait à le gratter.

- Tu es seul. Tu n'as plus personne.

(c) Kiki.2000



Au plus noir de la nuit, c'était l'enfer, le calvaire. Un horrible cauchemar me remplissait d'effroi. J'en ai perdu mes esprits; un corps partait en charpie. Quand j'ai ouvert les yeux le cauchemar c'était moi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Lun 25 Mai - 15:43, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Lun 25 Mai - 15:43


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Jefferson & Raspoutine
Seul. Peut-être que je le suis. Peut-être que la voix a raison. Mais non, je ne les ai pas abandonnés. Je ferme un peu plus les yeux. Non, je ne voulais pas. Je n'avais pas le choix. Je ne voulais pas, je… Je lui ai promis de revenir… Mais je ne pouvais pas. J'étais prisonnier… J'aurais aimé la retrouver, retourner auprès de ma tendre enfant, mais je ne pouvais pas… Je lève doucement les yeux vers la fenêtre, y découvrant la silhouette familière du lapin que je lui avais confectionné… Seulement un frisson de terreur parcourt mon échine alors que je vois la tête du lapin pendre à moitié dans le vide… Comme si il avait été décapité… D'instinct je porte ma main à mon cou, effleurant avec nervosité ma cicatrice.

"J'avais pas le choix… Je voulais la retrouver…. Je le voulais… Mais je ne pouvais pas. On m'a séparé d'elle…"

Mais la voix revient, reprend, m'assénant qu'à nouveau je suis seul, seul parce que j'ai abandonné le peu de personnes qui acceptaient encore de m'approcher. Ma fille. Ma tendre enfant, que j'ai laissé un jour pour rendre un stupide service à Regina… Mais la voix ne s'arrête pas là. Non… J'étouffe un cri de douleur en sentant mon index me faire horriblement mal… Je déglutis difficilement en voyant sa chevalière dévorer ma chair, la grignotant lentement… Mon sang tâche doucement l'argent de sa chevalière alors qu'elle reprend. Oui je me souviens. De son regard. Bleu et pénétrant. De son sourire… De ce voyage. Je me revois sous la pluie avec lui, au milieu des pièces d'or… Je le revois lui et son manteau en cuir… Et la peur dans son regard alors que j'ai tenté de le rattraper. Ses doigts qui effleurent les miens...

"Je voulais le sauver… J'ai essayé… J'ai voulu le sauver ! Je les ai pas abandonnés ! On me les a retirés ! Je le jure ! JE LE JURE !"

Mais la bague continue de me ronger, dévorant ma chair au point que j'en viens à tenter de la retirer. Laisse-moi… Je ne voulais pas, j'ai voulu les retrouver, les sauver, mais je ne pouvais pas. J'étais impuissant… Enfermé. Pas assez rapide. Je ne les ai pas abandonnés. Je voulais les garder avec moi, près de moi. Mais la voix a raison. Je n'ai plus personne...

"Je… Je ne voulais pas les perdre… Je le jure. J'ai tout fait pour eux… Tout."

© Pando
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Ma conscience névrosée.
♦ Métier : Sorcier (vaudou & Magie Noire)
♦ Camp : Les Limbes
♦ Conte : Dr. Facilier (La Princesse et la Grenouille) & Raspoutine (Anastasia)
♦ Avatar : Mads Mikkelsen

♦ Inscription : 14/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 14/10/2014.
Il a été aperçu dernièrement Lun 25 Mai - 16:44, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Lun 25 Mai - 16:44


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 ~


- Tu t'es éloigné d'elle tout seul... Si tu n'était pas partie, elle serait toujours là, dans tes bras, à pleurer ses malheurs d'enfants, à grandir dans ton manoir. Ta maison, si grande, si vide. Personne ne veut de toi Jefferson. Tu les abandonne tous. Tu es seul.

Les coutures rompirent et la tête du lapin se mit à rouler quelques centimètres devant la peluche. La voix ne retentit alors plus seulement dans sa tête, mais en écho dans la cellule, comme s'il y avait plusieurs sons qui se répétaient et se répondaient. La tête du lapin cessa ses tours au milieu de la cellule:

- Qui sait si elle n'a pas perdu la tête elle aussi... En ton absence.

Un ricanement retentit. Un silence, rompu par les justifications insensées du Chapelier.

- Tu l'as lâché. Tu n'as pas eut assez de force pour le remonter... Tu es faible. Tu l'as stupidement laissé dans le vide. Incapable. Tu l'as tué.

La bague continuait de lui picoter la doigt mais par habitude, devenait moins insupportable qu'au départ. Elle ne cessait cependant de lui rappeler ce sombre souvenir où il tenait entre ses mains la vie du Capitaine Crochet.

- C'est ça... retire-là. Elle ne t'appartient pas... Tu ne la mérite pas. Tu portes en ta main la mort constant de ton plus précieux camarade... Mais aurait-il voulu de toi ? Le cauchemar se met à ricaner. Personne ne souhaite partager ses rêves avec... un fou.

Le tic tac incessant d'une pendule, bien qu'il n'y en avait pas, commença à rythmer la cellule de sa cadence insupportable.

- Oui tu as tout fait. Tout fait pour les perdre. Tu les as tués.

(c) Kiki.2000



Au plus noir de la nuit, c'était l'enfer, le calvaire. Un horrible cauchemar me remplissait d'effroi. J'en ai perdu mes esprits; un corps partait en charpie. Quand j'ai ouvert les yeux le cauchemar c'était moi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Lun 25 Mai - 21:16, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Lun 25 Mai - 21:16


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Jefferson & Raspoutine
"Tais-toi, tais-toi, tais-toi…."

La voix ne cesse. Au contraire elle continue. Encore et toujours… M'assénant que je suis celui qui est partit. Que j'ai laissé ma tendre enfant seule… Que si je l'ai perdu, c'est simplement parce que j'ai eu le malheur de m'éloigner… Mais la voix ne sait pas… Elle ne sait pas que j'ai fais ça pour son bien. Je voulais juste lui offrir une meilleure vie que celle que nous avions… Je voulais la rendre heureuse. Je me recroqueville contre la porte alors que je tente de calmer ma respiration laborieuse. Puis la voix me chuchote des horreurs à propos de ma maison, de ce manoir immense dans lequel je erre chaque jours… Ce Manoir vide. Parce que je n'ai personne à héberger : ni fille, ni amis… Ni amant. Personne. Parce que je n'ai personne ici.

"Je ne voulais pas… Elle devait rester à mes côtés… Je… Je… Le Manoir devait être pour elle…"

Je prends ma tête entre mes mains alors qu'un sanglot se meurt dans ma gorge. Tout cette richesse, tout cette opulence, ça devrait être pour elle, pour qu'elle soit heureuse, avec moi. Qu'on soit heureux tout les deux. À jamais. Je m'étais promis le jour où j'ai perdu sa mère que je serais toujours là pour elle, que je la protègerais… Qu'elle serait tout pour moi… Mais j'ai l'impression que cet homme, ce père n'existe plus… L'écho reprend. Doucement, chuchotant presque alors qu'entre mes doigts, je regarde avec horreur la tête du lapin rouler au sol. Non. Regina avait promis. Que Grace s'en sortirai, qu'il ne lui arriverait rien…

"Non, non, non !"

Un rire retentit alors qu'un frisson me saisit. Je ne voulais pas le lâcher. Je voulais le garder avec moi. Je ne voulais pas qu'il meurt. Tu es faible. Incapable. Oui. Mais j'ai fais du mieux que j'ai pu. Je voulais le sauver. Vraiment. Lentement la douleur s'efface alors que je tente de retirer la chevalière à ses mots. Parce qu'il a raison au fond, Killian n'aurait jamais voulu de moi. Comme tout les autres, il aurait passé son chemin ou j'aurais eu le temps de lui montrer le monstre que je suis réellement et comme tout le monde, il m'aurait fuit. Parce qu'on ne peut aimer un homme tel que moi. Personne ne veut s'enticher d'un fou. La bague glisse le long de mon index alors que je la laisse choir à mes pieds, écoutant le tintement métallique qu'elle émet en échouant au sol. Je bascule la tête en arrière fermant les yeux alors que j'entends une horloge au loin.

"Je… Je suis désolé… Je voulais simplement les garder avec moi… Je voulais pas… Je voulais pas… Je voulais pas les tuer… Je voulais qu'ils m'aiment, qu'ils restent avec moi… À jamais…"

Je ferme les yeux alors que je sens une larme rouler le long de ma joue. Je voulais simplement quelqu'un pour m'aimer, quelqu'un qui serait là pour moi… Mais à quoi bon ? Qui voudrait perdre son temps avec un homme comme moi. Tic-Tac. L'horloge continue sa course. Je voulais simplement quelqu'un qui ne me laisse pas. Quelqu'un qui accepterait de rester.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Ma conscience névrosée.
♦ Métier : Sorcier (vaudou & Magie Noire)
♦ Camp : Les Limbes
♦ Conte : Dr. Facilier (La Princesse et la Grenouille) & Raspoutine (Anastasia)
♦ Avatar : Mads Mikkelsen

♦ Inscription : 14/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 14/10/2014.
Il a été aperçu dernièrement Mar 26 Mai - 18:43, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Mar 26 Mai - 18:43


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 ~


- Tu es faible Jefferson. Tu rejettes les seuls biens que te sont confiés...

La bague continue de rouler pour achever sa triste course aux pieds de Jefferson. Mais après quelques sanglots étouffés par le Chapelier, la bague s'éleva soudainement dans les airs, comme si quelqu'un la prenait et l'agitait devant son visage:

- Pauvre petite relique abandonnée... chouinait le Cauchemar d'une voix si triste qu'elle aurait été capable de vous arracher un pleur de compassion. Pauvre, ô pauvre souvenir abandonné. Comme tu l'as jeté, lui aussi, dans le vide, alors qu'il avait besoin de toi.

Le rire reprit un instant, rebondissant de mur en mur comme si le diable en personne jonglait entre les différentes surface de l'étroite cellule. La peluche du lapin avait disparut dès lors que Jefferson avait cessé de suivre le rire des yeux, et rabaissé sa tête. La peluche n'était plus dans la pièce. La bague flottait toujours dans les airs. Allait-elle disparaître elle aussi, comme tout ce qu'il avait ?

Le bijou s'écrasa sur le sol, comme si quelqu'un l'avait lâché en plein vol, et se mit à rouler jusqu'à l'extrémité sombre de la cellule, là où la peluche avait disparue au moment où il avait baissé sa garde.

(c) Kiki.2000



Au plus noir de la nuit, c'était l'enfer, le calvaire. Un horrible cauchemar me remplissait d'effroi. J'en ai perdu mes esprits; un corps partait en charpie. Quand j'ai ouvert les yeux le cauchemar c'était moi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Mar 26 Mai - 23:45, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Mar 26 Mai - 23:45


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Jefferson & Raspoutine
Faible. Je le suis. Terriblement même. La preuve en est que je me laisse terrasser aussi, par une simple voix. La bague roule à mes pieds alors qu'un frisson me saisit, me laissant avec l'impression qu'on vient de me frapper. Je ne les ai pas rejetés… Je les ai perdus. Pour des raisons bien différentes. Je ne voulais pas… Je ne voulais pas. Les derniers tintements de l'argent contre le sol se font entendre alors que j'étouffe un autre sanglot. Puis doucement la voix reprend, étrangement triste, alors que la bague se met à flotter face à moi. Mon sang se glace dans mes veines. Je ne l'ai pas jeté ! J'ai… J'ai tenté de le rattraper, de le sauver… Il… Il a glissé, ma prise n'était pas bonne… Je n'ai pas voulu.

"J'ai essayé ! Je le jure, j'ai essayé ! Jamais je ne l'aurais jamais abandonné… Je voulais qu'il reste… Avec moi."

Mais la voix n'entends rien. Un rire fuse dans l'obscurité, résonnant contre les murs étroits de la cellule, alors que je constate que le lapin n'est plus. Je fronce les sourcils. Je l'ai perdu à nouveau. Cette simple présence qui me rappelait ma fille… Disparus. Et je réalise soudainement. Je suis encore en train de perdre le peu de chose que j'avais. Mes yeux se posent sur la bague qui vacille encore face à moi. Je ne peux pas perdre ça. Jamais. C'est la seule chose qui me reste de lui. La seule. Si je perds ça… Je n'aurais plus rien. Plus que mes souvenirs de ce qu'il était… Je ne pourrais même pas  me conforter dans une illusion de présence…

"Non… Ne me l'enlève pas… Reste avec moi… Pitié."

Seulement, les mots traversent à peine mes lèvres que je vois l'objet chuter au sol, roulant loin de moi, en direction de l'obscurité qui s'apprête à la dévorer comme il a dévorer le lapin. Je cesse de respirer un instant alors que je m'élance, tendant la main pour tenter de rattraper la chevalière. Du bout des doigts j'effleure le métal froid de la bague avant de réussir à la rattraper au dernier moment, la plaquant ensuite tout contre mon coeur. Je suis pathétique, allongé sur le sol, la bague serré tout contre mon coeur, répétant sans cesse la même chose.

"Ne me laisse pas… Pas une fois de plus. Je.. Je te lâcherais plus. Je te le promets. Reste avec moi, reste avec moi… J'ai besoin de toi... J'ai besoin de toi... Tu le sais... Tu sais que j'ai besoin de toi..."

© Pando
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Ma conscience névrosée.
♦ Métier : Sorcier (vaudou & Magie Noire)
♦ Camp : Les Limbes
♦ Conte : Dr. Facilier (La Princesse et la Grenouille) & Raspoutine (Anastasia)
♦ Avatar : Mads Mikkelsen

♦ Inscription : 14/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 14/10/2014.
Il a été aperçu dernièrement Mer 27 Mai - 13:53, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Mer 27 Mai - 13:53


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 ~


Étrangement, au moment au moment où Jefferson rattrapa la bague, la voix ne prononça qu'une phrase avant de s'évanouir en un silence inquiétant:

- Tu pers la tête, Blackwell.

Ne restait alors plus que le tic tac ambiant de cette fichue pendule qui pourtant n'errait sur aucun mur de la pièce. Et lorsque Jefferson se redressera, il tombera nez à nez avec une tête suspendue au plafond, qui se retrouvera au niveau de son visage. Cette tête, n'est autre que la sienne.

(c) Kiki.2000



Au plus noir de la nuit, c'était l'enfer, le calvaire. Un horrible cauchemar me remplissait d'effroi. J'en ai perdu mes esprits; un corps partait en charpie. Quand j'ai ouvert les yeux le cauchemar c'était moi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Mer 27 Mai - 20:17, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Mer 27 Mai - 20:17


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Jefferson & Raspoutine
Mes doigts ont à peine le temps d'effleurer le métal froid de la chevalière que la voix susurre doucement à mon esprit, les mots glissant doucement à mon oreille, à la manière d'une mélopée sinistre. Puis le silence retombe, ne laissant place qu'à mes plaintes pathétiques. Je perds la tête… L'air de rien. Je suis pathétique, misérable, là sur le sol de cette cellule à pleurer quelqu'un qui ne m'aurait pas regretté. Qui m'aurait laissé comme tout les autres. Et pourtant… Me voilà à serrer cette chevalière, presque avec désespoir… Je perds la tête. L'idée m'arrache un frisson de dégoût. Car cette simple image refait monter en moi des souvenirs bien désagréable… Le froid de la lame sur ma chair, la facilité que celle-ci a eu de se déchirer… Alors que l'ordre s'échappe des lèvres outrageusement rouge de la Reine, qui n'était tout au plus qu'impératrice d'un pays de cinglés.

"Va mourir."

Les mots traversent mes lèvres alors que je tente de me relever. Pas question que je laisse quelqu'un d'autre me menacer, ou m'arracher quoi que ce soit. Seulement au moment même où je me relève, voilà que je croise un regard bien familier. Le mien. Mais au lieu de le voir dans un reflet ou autre… Voilà que je contemple ma propre tête. Décapité. Un cri d'effroi me saisit alors que je me recule, heurtant le mur violemment alors que je tente de me fuir. Je ferme les yeux alors qu'un haut-le-coeur me saisit violemment, me laissant à trembler comme un animal apeuré dans un coin de la cellule. Je porte une main à mon cou, sentant la cicatrice sur le bout de mes doigts. Calme-toi… Calme-toi… C'est qu'une illusion. Rien de plus. Tu ne saignes pas. Tu es en vie. En vie. Tu ne perdras pas la tête. Pas une fois de plus. Je me recroqueville, couvrant mon visage de mes mains alors que je me refuse de voir ça. Je ne perdrais plus la tête. Plus jamais. Jamais.

"Non, non… Je vais bien. Je… Ça n'arrivera plus. Jamais plus. Tu entends ?! JAMAIS. PLUS."


Je ne suis pas faible, je ne suis pas n'importe quel crétin de mon monde, je ne me laisse pas sombrer dans la plus primaire des folies pour rien… Je m'y refuse. Je n'ai pas le droit. Je me dois d'être meilleur que ça… Seulement je n'arrive pas à calmer mes tremblements et les gémissements qui s'échappent d'entre mes lèvres. J'ai l'air d'un gamin apeuré. Il me semble bien loin l'homme arrogant que je suis d'ordinaire.

"Laisse-moi… Je n'ai rien fait pour mériter ça… Je ne mérite pas ça…"

© Pando
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Ma conscience névrosée.
♦ Métier : Sorcier (vaudou & Magie Noire)
♦ Camp : Les Limbes
♦ Conte : Dr. Facilier (La Princesse et la Grenouille) & Raspoutine (Anastasia)
♦ Avatar : Mads Mikkelsen

♦ Inscription : 14/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 14/10/2014.
Il a été aperçu dernièrement Jeu 28 Mai - 16:12, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Jeu 28 Mai - 16:12


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 ~


Jefferson bondit vers l'arrière lorsqu'il se retrouva nez à nez avec son reflet décapité. La tête se balançait légèrement, comme si elle venait juste d'être accrochée. Si Blackwell baissait le regard, il se rendra compte que le sol de la cellule est désormais maculé de sang. La tête pendue s'égoutte de manière interminable, comme si elle avait été imbibée, et vient peindre progressivement le sol de la cellule en rouge.

Bientôt, alors que Jefferson ne s'en rend compte que lorsque ses chaussures commencent à coller sur le sol, le sang vient remplir la cellule de quelque centimètres. La porte est toujours condamnée.

(c) Kiki.2000



Au plus noir de la nuit, c'était l'enfer, le calvaire. Un horrible cauchemar me remplissait d'effroi. J'en ai perdu mes esprits; un corps partait en charpie. Quand j'ai ouvert les yeux le cauchemar c'était moi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Sam 30 Mai - 12:39, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Sam 30 Mai - 12:39


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Jefferson & Raspoutine
Plic-ploc. C'est tout ce que je perçois entre deux respirations sifflantes. Un bruit humide et désagréable, comme si quelque chose gouttait non loin de mon oreille. Comme si au travers de fissure d'un mur, un peu d'eau filtrait… Sauf que l'odeur qui s'en dégage me confirme que ce n'est rien d'aussi innocent. C'est plus… Cuivré, pire ça a un relent de rouille. Pas besoin d'ouvrir les yeux pour comprendre ce que c'est. Du sang, mon sang. Mais je me refuse de le voir, je refuse d'en voir la couleur. Pas une fois de plus. Seulement le bruit ne s'arrête pas, au contraire… Les gouttes poisseuses continues de s'écraser au sol pendant de longues minutes… Au point que je réalise soudainement ce qui est en train de se passer. Je relève doucement la tête et constate avec effroi que le sol est désormais complètement rouge. Mon coeur rate un battement. Je vais me noyer. Non, non… C'est… Juste un peu de sang. Rien de plus. Seulement le flot ne semble vouloir s'arrêter… Je lève les yeux vers la fenêtre, me relevant alors que je tente de l'atteindre… Faut que je sorte d'ici. Ce jeu pervers a assez duré. Je me relève, grimaçant d'horreur en sentant mes pieds rester collés au sol désormais poisseux de sang. La tête me tourne alors qu'une violente nausée me saisit. L'odeur cuivrée du sang me laisse un goût de bile sur la langue… Subitement je me sens comme prisonnier, et les secondes s'écoulent au rythme de mon coeur affolé. Faut que je sorte d'ici… Et vite. Le sang continue de goutter au sol alors que je me précipite vers la porte tirant furieusement sur la poignée.

"Ouvre-toi… Ouvre-toi… Ouvre-toi !"

Mais rien. Pas un mouvement, pas un déclic. Que dalle. Merde. Plic-ploc. Je commence à taper sur la porte, avec l'espoir fou que quelqu'un vienne m'aider.

"Laissez-moi sortir ! N'importe qui !… Je… Je devrais pas être là ! J'ai.. J'ai rien fais !"

Seulement, qui viendrait me sauver ? Une âme charitable ? Allons. Je ne mérite pas qu'on vienne me sauver. Bien des gens aimeraient me voir sombrer et me voir enfermé. Alors personne ne viendra… Personne. Faut que je me fasse à cette idée… Le souffle court, je  me laisse glisser le long de la porte, tombant à genoux tandis que mes ongles raclent la porte et que je pose mon front contre celle-ci.

"Je mérite pas de finir ainsi… Je… Pitié. Je sais que je n'ai pas toujours été un honnête homme… Mais je mérite pas ça… Je le mérite pas…"

© Pando
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Ma conscience névrosée.
♦ Métier : Sorcier (vaudou & Magie Noire)
♦ Camp : Les Limbes
♦ Conte : Dr. Facilier (La Princesse et la Grenouille) & Raspoutine (Anastasia)
♦ Avatar : Mads Mikkelsen

♦ Inscription : 14/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 14/10/2014.
Il a été aperçu dernièrement Lun 1 Juin - 12:47, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Lun 1 Juin - 12:47


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 ~


La mystérieuse voix cauchemardesque ne l'écoutait plus. Elle ignorait complètement ses piteuses demandes. Le sang continuait de se remplir petit à petit et vint jusqu'aux cuisses de Jefferson. A cet instant précis, il pu voir des têtes remonter à la surface, à l'image de la rivière de sang qui entourait le Château de la Reine de Cœur, dans laquelle elle y déposait les têtes décapitées comme des nénuphars mortuaires.

Cependant, en s'y approchant de plus près, il pourrait remarquer que ces têtes sont toutes identiques. Ce sont les siennes. Ses propres têtes.  Mais alors qu'il souhaitait s'enfuir, la porte céda soudainement, après quelques minutes d'horreur à en perdre la tête ! Il s'éclatera sur le sol. Lorsqu'il se retournera, le sang aura disparut. La cellule sera vide, et propre.

Cependant, devant lui, se tenait un étrange couloir. Devant lui, un lampadaire était posé et se déployait vers le haut. Au plafond, l'on trouvait une table, un meuble, une chaise... Quelques friandises étaient miraculeusement déposées sur les murs. Ca n'avait plus de sens. C'était merveilleux.

(c) Kiki.2000


Au plus noir de la nuit, c'était l'enfer, le calvaire. Un horrible cauchemar me remplissait d'effroi. J'en ai perdu mes esprits; un corps partait en charpie. Quand j'ai ouvert les yeux le cauchemar c'était moi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Mar 9 Juin - 17:35, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Mar 9 Juin - 17:35


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Jefferson & Raspoutine
Le front contre la porte, je tente désespérément d'ignorer le liquide poisseux qui désormais teinte mes cuisses, menaçant de seconde en seconde de me noyer. L'odeur cuivré de celui-ci me file la nausée alors que je continue de taper inlassablement sur la porte, espérant que celle-ci cède ou que quelqu'un m'entende et vienne me sauver. N'importe qui. Vraiment. Je serais prêt à prier mon pire ennemie pour qu'il vienne me libérer… Laissez-moi sortir… Laissez-moi sortir… Puis l'air de rien le niveau du sang semble se stabiliser, et je me retrouve à patauger jusqu'aux cuisses dans ce liquide poisseux. Je déglutis difficilement avant d'entendre un étrange bruit… Comme si quelque chose remontait à la surface… Seulement je n'ose pas me retourner, de peur de découvrir je ne sais trop quoi. Je m'en fous de savoir ce que c'est… Je veux simplement sortir… Je veux que ce cauchemar cesse….

"Je veux sortir…. Je veux sortir…"

Puis le bruit se répète. Une fois, puis deux… Un frisson dévale mon échine, et poussé par une curiosité malsaine, voilà que je me retourne, découvrant avec effroi ce qui flotte avec nonchalance tout autour de moi. Des têtes. Des putain de têtes. Et pas n'importe lesquelles. Oh non. Ce serait trop simple. Non. Ce sont les miennes. J'étouffe un cri avant de me retourner vers la porte, tapant à nouveau sur celle-ci, au point de m'en fracasser les phalanges. Je m'en fous. Je veux sortir. Je veux sortir. Et comme une réponse à mes prières, je sens la porte céder sous mon poids. Brutalement je rencontre le sol et un juron m'échappe alors que l'intégralité de mon corps hurle. Pendant quelques secondes je reste par terre, essayant simplement de retrouver mon souffle. Puis doucement j'ouvre les yeux et découvre que le sang a disparus… Tout comme les têtes… J'écarquilles les yeux, ne comprenant pas ce qui se passe… Que… Et le sang, les têtes ? Ce n'étaient que des hallucinations ? Suis-je en train de virer réellement cingler ? Non. Non. T'as pas le droit de finir comme tout les crétins de ton monde. Tu vaux mieux que ça Jefferson. Tu n'es pas comme eux… C'est pour ça que tu es parti. Parce que tu vaux mieux qu'eux… Tu ne t'abandonnes pas à ça… Tu n'es pas fou. Tu ne le seras jamais. C'est une chose que tu ne peux t'autoriser. Un luxe que tu ne peux pas te payer. Un autre frisson parcourt mes épaules alors que je me relève… Et c'est là que je découvre que ce n'est pas finit. Je me sens pâlir alors que je contemple le mobilier au plafond.

"Non… Non mais c'est pas vrai…"

Je murmure cela du bout des lèvres avant de remarquer les quelques sucreries qui recouvrent les murs. Je m'approche doucement et les considère avec attention, avant de simplement remonter le couloir, tentant de trouver une sortie...

© Pando
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Ma conscience névrosée.
♦ Métier : Sorcier (vaudou & Magie Noire)
♦ Camp : Les Limbes
♦ Conte : Dr. Facilier (La Princesse et la Grenouille) & Raspoutine (Anastasia)
♦ Avatar : Mads Mikkelsen

♦ Inscription : 14/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 14/10/2014.
Il a été aperçu dernièrement Dim 14 Juin - 13:27, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Dim 14 Juin - 13:27


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 ~


Plus Jefferson avançait le long du couloir, plus les dalles prenaient une teinte inquiétante. Certaines étaient clairs, d'autres plus foncés, faisant se déployer un progressif damier insupportable à l’œil nu. Le Chapelier pourrait se retourner pour revenir en arrière, et ne plus faire face à cette hypnotique et folle vision, mais ce serait trop tard. Le chemin derrière lui est tapissé de la même manière. Les meubles s'extasient toujours sur les plafonds, alors qu'il devra contourner quelques lustres étrangement incrustés dans le sol qu'il parcourt.

Un rire retenti, cet affreux son sarcastique qui se moquait de lui dans la cellule. Il est revenu, et semble bien plus près. Trop près. Jefferson sera obnubilé par cette voix et marchera, sans s'en rendre compte sur quelque chose. Lorsqu'il baissera la tête, il remarquera, collé à sa bottine, une carte de jeu. S'il s'en saisit et la retourne, il remarquera qu'il s'agit de la Reine de Cœur. Mais peut-être sera-t-il trop effrayé pour la retourner ? Seul le Cauchemar sait ce qui arrivera selon le choix que fera sa victime...

(c) Kiki.2000



Au plus noir de la nuit, c'était l'enfer, le calvaire. Un horrible cauchemar me remplissait d'effroi. J'en ai perdu mes esprits; un corps partait en charpie. Quand j'ai ouvert les yeux le cauchemar c'était moi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Dim 14 Juin - 14:27, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Dim 14 Juin - 14:27


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Jefferson & Raspoutine
Mes pas résonnent sur le carrelage alors que je continue de déambuler dans ce couloir qui me semble interminable, évitant avec précaution les quelques lustres qui se mettent en travers de mon chemin. Je déteste cette situation. De ne pas comprendre ce qui se passe ici… Où suis-je ? Dans un cauchemar dont je n'arrive pas à me défaire… ? Ou dans une hallucination que mon esprit fatigué s'invente ? Peut-être un mélange des deux… Mais je n'arrive pas à penser que je m'infligerais une telle chose… Pourquoi me ferais-je ça ? Par remords ? Non. Quelqu'un doit tirer les ficelles… Cette voix…Ce rire… Quelqu'un tente de me faire craquer… Je ne vois que ça. Je fronce les sourcils en remarquant que quelque chose ne va pas… Avec le carrelage. La couleur change, et le contraste devient presque impossible à regarder, au point que ça me rend presque malade… Je ferme les yeux, sentant ma tête tourner à simplement poser mes yeux sur ce carrelage immonde. Je déglutis difficilement avant de porter les mains à mes yeux, tentant de refouler le mal de crâne qui me saisit.

Jusqu'au moment où le rire retentit à nouveau. Un rire immonde, affreux, moqueur, un de ceux qui fait courir sur ma peau un frisson d'angoisse. Parce que le rire semble proche. Trop proche à mon goût. Comme si la personne qui tirait les ficelles de ce jeu pervers se trouvait tout simplement derrière-moi et n'avait qu'à se pencher pour venir rire à mon oreille. Paniqué, je reprends ma marche, cherchant à fuir alors que je fixe quelque chose par-dessus mon épaule, comme si j'avais peur qu'au bout du couloir une silhouette ne se dessine. Alors je fuis, encore et toujours, tentant d'oublier ce carrelage hypnotique et ce rire qui me hante encore et toujours… Jusqu'à ce que je mette le pied sur quelque chose. Mon coeur rate un battement. Encore du sang ? Non. C'est plus petit… Je me penche et attrape la carte qui s'est collée à ma botte. J'observe son dos, me perdant avec angoisse dans les motifs géométrique rouges, n'osant réellement découvrir quelle carte cela est. L'as de pique ? Le valet… Une carte qui me représente ? Je ne sais pas… Parce qu'au fond… Il n'y en a qu'une seule que j'ai peur de voir. Une seule. J'hésite une seconde avant de la retourner y découvrant la Reine de Coeur. Immédiatement je lâche la carte, comme si elle me brûlait les doigts. Je voulais pas voir ça. Je ne voulais pas.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Ma conscience névrosée.
♦ Métier : Sorcier (vaudou & Magie Noire)
♦ Camp : Les Limbes
♦ Conte : Dr. Facilier (La Princesse et la Grenouille) & Raspoutine (Anastasia)
♦ Avatar : Mads Mikkelsen

♦ Inscription : 14/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 14/10/2014.
Il a été aperçu dernièrement Mer 16 Sep - 18:57, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Mer 16 Sep - 18:57


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 ~


La carte s'abattit sur le sol. Lorsque Jefferson redressa la tête, pour avancer dans ce terrible couloir sans fin, qui le rendait littéralement fou, il apercevrait une silhouette bien trop familière à quelques mètres de lui.

Vêtu d'un long manteau de cuir noir, de chaussures en daim, la personnalité se tient devant lui, les bras redressé autour de lui, se dandinant les doigts recouvert ci et là de quelques bandages. Son écharpe pendait sur le côté, alors qu'elle se mêlait au tissu qui se débattait depuis le chapeau sur sa tête.

C'était lui-même.

- Qui... qui es-tu ?

(c) Kiki.2000



Au plus noir de la nuit, c'était l'enfer, le calvaire. Un horrible cauchemar me remplissait d'effroi. J'en ai perdu mes esprits; un corps partait en charpie. Quand j'ai ouvert les yeux le cauchemar c'était moi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Mar 27 Oct - 17:00, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Mar 27 Oct - 17:00


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Jefferson & Raspoutine
C'est un cauchemar, un putain de cauchemar. Mon esprit semble avoir de la peine à suivre ce que mon regard lui impose alors que les lèvres entrouvertes, je contemple une silhouette qui est bien trop famili!ère. Ma silhouette. C'est mon regard que je croise et si le temps d'une seconde j'espère que tout ceci n'est que mon reflet dans une glace... Un frisson parcourt mon échine quand je vois ses doigts bouger. Mon estomac se serre et j'ai le coeur au bord des lèvres. Le tissu recouvre sa gorge alors que ses lèvres bougent, murmurant, dessinant des mots qui me glacent le sang. Qui es-tu ? Personne. Quelqu'un. Quelque chose. Je ne sais pas. Mon souffle se coince dans ma gorge et alors face à moi, je vacille, je chancelle. J'ai toujours été capable de mentir au monde entier, de tromper l'univers et de faire croire à tout le monde que j'étais indispensable, invincible, éternel... Mais moi... Je ne peux me tromper. Je ne peux me mentir. Et à croiser son regard, j'ai l'impression d'entendre à haute voix les angoisses qui certaines nuits me dévoraient les entrailles. Que suis-je ? Qu'étais-je et qu'ai-je fais de l'homme bien que j'étais à une époque. La vérité c'est que je l'ai tué pour ce que je suis aujourd'hui... Et que suis-je aujourd'hui ? Plus grand chose. Rien même. Mais plutôt que de lui ouvrir une porte sur mes angoisses... Je joue prudemment, comme tout le monde. C'est dur d'affronter le reste du monde, mais c'est encore plus dur de se supporter.

"La réponse semble évidente... Non ? Je suis toi."

Du moins je l'étais...

© Pando
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Jeu 12 Nov - 0:43, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Jeu 12 Nov - 0:43


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 ~


- Mais Jefferson, reprend-toi !

Cela faisait bien dix minutes que je faisais signe à mon ami. Mais ce sort était si intense qu'il semblait impossible de l'en défaire... Je ne comprend pas ce qu'il se passe... Il y avait bien une heure auparavant, j'étais tranquillement chez moi à peindre mon plafond en buvant le thé sur le frigo... Et désormais, je me retrouve dans ce dortoir tout gris dans lequel dorment les gens différents... Ils pourraient au moins rajouter de la lumière, et peindre les murs en rouge... Ce serait plus radieux. Je ne comprendrais jamais leurs goûts... Tout est gris et noir ici. Les pauvres...

- Jefferson !

Evidemment, je n'avais pas de théière sur moi pour le réveiller. Un bon rafraîchissement ne lui aurait pas fait de mal. Vu que je n'ai pas de théière à lui lancer, je décide de lui retirer son foulard et de lui ajouter sous le nez. Ca devrait le sortir de cette torpeur. Aller mon grand, regarde-moi, s'il te plaît... C'est moi, ta fameuse Alice...

(c) Kiki.2000

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement , errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: archives RP OUAD-
Design par Kiki.2000 et quelques corrections gentiment conseillées par Nihil Scare Winspeare, et Never-Utopia. Toutes reproduction est strictement interdite. Le forum appartient à ses propriétaires. Merci de respecter le travail fourni par l'équipe administrative et ses membres.