AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion






 
Derniers sujets



Au Plus Noir de la Nuit [ACTE FINAL] - collectif

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Jeu 3 Déc - 21:26, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Jeu 3 Déc - 21:26


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 - Acte Final ~


C'était tout de même curieux une telle poussée... Je ne pouvais m'empêcher de m'interroger sur le style d'engrais qu'avaient utilisé les cafards en bleu pour construire aussi rapidement ce labyrinthe touffu. Je passa curieusement ma main près d'une paroi de lierre, et je me pris à sursauter lorsque les petits branchages se mirent à me ramper sur les doigts comme des serpents mesquins.

- C'est... c'est vivant. Jefferson ? C'est vivant...

Je reculais de la paroi, lui faisant les yeux ronds, lorsque je me pris à bondir de nouveau en me rendant compte que mon dos venait de frôler les branchages du murs arrière... Un instant... Comment j'avais pu atteindre l'autre paroi en seulement trois pas trois quarts ?!

- Jefferson !

Je me mis à courir comme un lapin blanc pour le rejoindre, en lui attrapant la main pour l'entraîner dans ma course furieuse. Les parois du labyrinthe commençaient à se rétrécir, et certains couloirs se refermaient déjà. Toujours Jefferson au bout de mes doigts, je dévalait les virages comme une abeilles en plein rallie. Là, un carrefour me freina brusquement, alors que je sentis Jefferson me cogner le dos. Je ne faiblissais pas, j'étais trop concentrée à tourner la tête entre les différents chemins qu'on nous proposait.

- Qu'est-ce qu'Absolem aurait fait.... grognais-je entre mes dents, alors mêmes que les galeries derrière moi se rapprochaient dangereusement.

Alors j'entendis un cris sur la gauche. Je m'y précipita. Il ressemblait à celui d'une des élèves de mon cours d'arts. Je me mis à courir, et là, dans le virage, j'aperçus les murs se refermer sur elle, et les branchages venir la déchirer à l'intérieur des buissons, alors même que j'entendais ses cris étouffés au cœur des feuilles. Tétanisée, je me repris lorsque le mur continua à se cloîtrer juste face à moi. En un demi-tour de carrousel, je tomba nez à nez sur Jefferson qui m'avait suivi.

- Demi-tour !

La course reprit; j'essayais de suivre Jefferson, tout en évitant les branches voraces qui tentaient de nous attraper durant notre fuite. Mes pieds tremblaient chaque fois qu'ils retouchaient le sol. Mon souffle se saccadait. Je n'allais jamais tenir, et le labyrinthe refermaient sa gueule sur nous. Une racine velue me fit chavirer en avant. Je pignai un instant en sentant mon coude s'écorcher contre un caillou avant de relever la tête, désespérée:

- Je... Jefferson ?

Il n'était plus là.

Mes yeux s'humidifiaient. Encore couchée sur le gazon, je regardais derrière moi. Le haut couloir se refermaient dangereusement, et j'allais bientôt finir en pâtures pour les ronces.

(c) Kiki.2000

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Ven 4 Déc - 16:27, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Ven 4 Déc - 16:27


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Acte Final
"Définis le "c'est vivant...""

Non parce que... C'est vivant... Je dois avouer que j'espère sincèrement qu'elle ne parle pas des murs qui, je trouve, se font de plus en proche. Le temps d'une seconde, d'un battement de coeur, je m'étais dis que c'était moi qui voyais mal ou qui prenais plus de place que je ne le pensais... Mais visiblement, non. Visiblement, ce sont les murs qui viennent nous chercher. Et ça... Ça c'est pas vraiment une bonne chose. Être perdu dans un labyrinthe c'est déjà pas génial comme situation... Mais l'être dans un qui a envie en plus de vous dévorer... C'est pire. Je me tourne vers elle, croisant son regard anxieux et c'est quand je la vois sursauter contre l'autre mur que je comprends. On va se faire engloutir. Dévorer, même. Les entrelacs de végétations se mettent à mouvoir dans un bruit rappelant le mouvement d'un nid de serpent. Du regard je parcours les branches, lianes et autres végétaux qui ondulent dans un mouvement reptilien, rampant l'air de rien vers nous.

"D'accord... Pas besoin de définir... Je vois ce que tu voulais dire par vivant..."

Les mots glissent d'entre mes lèvres en un léger murmure alors que sous mes yeux, les murs continuent de ramper vers nous, dans un murmure, un sifflement qui me file des frissons. Et malgré tout ça, je reste parfaitement immobile, attendant sagement que tout ça se referme sur moi. Cours, bon sang ! Reste pas là ! C'est ce que me hurle mon instinct de survie. Courir. Ouais. Ce serait LA bonne chose à faire. Et pourtant, je suis là, comme un chat devant les phares d'une voiture, à attendre bien sagement de me faire attraper. Et heureusement qu'Alice est là. J'ai à peine le temps de sentir ses doigts venir chercher ma main qu'elle commence déjà à m'entraîner dans une course folle pour échapper au labyrinthe lui-même. Mes doigts se referment sur les siens et c'est le souffle court que j'observe le monde se refermer sur nous. À chacun de mes battements de coeur affolés, les couloirs se font plus étroits, à chaque foulées de notre course effrénée, l'horizon s'efface un peu plus. Je peine à respirer alors qu'Alice m'entraîne au gré de ses envies, me tirant une fois à droite ou à gauche. Quelques racines ou branches viennent effleurer nous effleurer, tentant de nous ralentir dans notre course, en vain. Jusqu'au moment où, d'un coup, Alice s'immobilise. Surpris, je lui rentre dedans, comprenant seulement lorsque je regarde par-dessus son épaule.

"Il t'aurait dit de ne pas aller là où tu ne veux pas être..."

Encore un murmure qui m'échappe alors que tout rampe à nos pieds, ne demandant qu'à s'enrouler autour de nos chevilles. Un frisson dévale mon échine et je sursaute presque en entendant un cri sur la gauche. Le souffle n'a pas le temps de me revenir que les doigts de ma chère compagne se referment un peu plus sur les miens pour m'entraîner dans une nouvelle fuite.

Seulement, au bout de quelques foulées, voilà que tout se referme sur nous, dans un bruit désagréable. La silhouette qu'Alice semblait suivre se fait engloutir et bien rapidement, tout se referme sur nous. Un juron glisse d'entre mes dents serrés alors que sur ses mots, je fais volte-face, reprenant ma course, Alice dans mon dos cette fois-ci. Les battements de mon coeur se font furieux et plus d'une fois, je manque de trébucher sur une racine traître qui tente de s'enrouler autour de ma cheville quand je ne dois pas repousser une branche qui tente de venir s'enrouler autour de mon bras ou de mon cou. Le souffle me vient à manquer, et plus j'avance sans savoir où je vais, plus je prie pour ne pas terminer dans un cul de sac. Je ne réfléchis même pas, avalant les virages sans vraiment chercher à comprendre. Je dois fuir... Fuir.

Je... Jefferson ?

Alice. Je me retourne, le souffle court, découvrant qu'elle n'est plus derrière moi. Oh non, non, non... Ne me dis pas. Non. Sans hésiter je reviens sur mes pas, espérant de tout mon coeur que... Non. N'y pense pas. Elle va bien. Elle va forcément bien. C'est Alice. Cette gamine à plus de chance qu'une patte de lapin. Il ne peut rien lui arriver. Rien. Même avec toi à ses côtés... Elle va s'en sortir. Tu vas la retrouver...

"Alice ! Alice !"

J'aurais dû garder sa main dans la mienne. J'aurais dû faire plus attention à elle. Mon Alice. Je remonte les couloirs, repousse les branchages qui viennent fouetter ma peau, sentant le remords, l'inquiétude et la peur envahir mon coeur. Je ne peux pas te laisser toi. Je ne peux pas t'abandonner. Je ne peux pas te faillir comme les autres.

"Alice !"

Réponds-moi, je t'en prie. Dis quelque chose.

"Alice !"

Et finalement. Je croise son regard humide et apeuré alors que les ronces menacent de la dévorer. Sans hésiter une seconde je me jette vers elle, l'aidant à se relever, repoussant au passage les quelques végétaux qui tentent de s'enrouler autour de nous.

"Allez, faut pas qu'on reste là. Debout. Debout..."

Je la soulève plus que ne l'aide, l'enlaçant à moitié pour éviter que quoi que ce soit ne puisse la toucher. Que j'y passe, tant pis... Mais elle... Non. Si seulement l'un de nous doit s'en sortir, je préférais que ce soit moi qui reste ici. Sincèrement. Je repousse les ronces qui repassent à l'attaque, la poussant dans le dos pour lui faire comprendre qu'elle doit recommencer à courir.

"File ! File... Je te suis, je suis juste derrière toi..."





© Pando
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Ven 4 Déc - 23:54, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Ven 4 Déc - 23:54


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 - Acte Final ~


Alors que je commençais à imaginer la sensation de mourir comme celle que devait ressentir un jaune d’œuf dans un barbecue rouillé, je sentis quelqu'un m'agripper.

- J... Jefferson ?


Je marmonnais, alors que lui n'y faisant pas attention, préféra m'emmener hors de ce couloir qui manqua de se refermer sur mon pied gauche. C'était moins deux ! Là, le prochain couloir favorisait la capture plus que l'écrasement. Les lianes et les ronces commençaient à se dandiner comme des serpents joufflues, et je commençais à paniquer. Je n'aimais pas les serpents; ça me rappelais les Couloeuvrettes de Wonderland, et elles avaient bien faillit me noyer dans leurs rivières de sucre d'orge... Depuis, j'avais une peur bleue de tout ce qui rampait, exceptées les chenilles évidemment.

« File ! File... Je te suis, je suis juste derrière toi... »

Hors de question... Je ne pouvais pas l'abandonner, et sa phrase sonnait trop comme l'une des répliques cultes du héros qui se sacrifiait pour sauver sa belle... Mais généralement, le mec revenait toujours à la fin... Alors je décida de me relever, et je commença à foncer comme un Jabberwocky. Je sautais au-dessus des lierres épineux, j'esquivais les quelques couloirs qui se refermaient, espérant de toute mes forces que Jefferson ait trouvé un autre passage différent et moins dangereux. Mais alors que j'y pensais fortement, une ronce vint s'accrocher dans mes cheveux et je tomba en arrière. Le mur se refermait doucement sur moi alors que je n'arrivais pas à me défaire de cette vilaine plante qui ne voulait pas lâcher mes cheveux. Au Pays des Merveilles, j'aurais attrapé une Marguerite pour la frapper avec... Mais ici, je n'avais que de piètres objets dans ma poche... Un marteau, des fraises et mes ciseaux...

Adieu belle chevelure... Je coupa la mèche et repris ma course tant bien que mal alors que le mur se refermait sur moi. Je bondis en avant pour passer ce couloir, faisant une roulade digne d'un lapin de course. Je me retrouva dans un grand carrefour, beaucoup moins étroit, mais je m'aperçus très vite que les entrées se condamnèrent toutes très rapidement. Alors je fonça sur celle juste devant moi, sans réfléchir. Continuant de courir, je regarda au-dessus de mon épaule pour voir si le Chapelier ne m'aurais pas miraculeusement rejoint, priant de toutes mes forces qu'il ait pu s'en sortir. J'allais me convaincre que c'était le cas, sachant pertinemment de quoi il était capable - après tout, il avait survécu à une décapitation, et à de multiples condamnations de la Reine - mais mon élan mental fut brusquement interrompu par un choc. Ma tête percuta un dur drapé brun et je me renversa en arrière en me frottant le front.

La personne sur qui j'avais foncé se retourna. Je ne l'avais jamais vu auparavant. Il avait une cape brune, rongée par les mites, une très longue barbe noire qui rampait sur le sol comme une vieille écharpe ou comme un coquelicot malade. Sa peau était toute fripée, on était loin de la douceur des plumes de Flamarosa de la Reine de Cœur... Mais c'était à l'instant où je l'aperçus se retourner un œil pour mieux le placer qu'un hoquet vint buller dans ma gorge. Il avait très mauvaise mine, ce monsieur.

(c) Kiki.2000

Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Le Pouvoir.
♦ Métier : Scribe intangible du Destin.
♦ Camp : ADMINISTRATEUR
♦ Inscription : 25/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 25/05/2014.
Il a été aperçu dernièrement Sam 5 Déc - 0:06, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Sam 5 Déc - 0:06










Au Plus Noir de la Nuit


DESTIN


Dans une autre coin du labyrinthe, Azelea et Cruella viennent à leur tour d'échapper aux mouvements du labyrinthe. Jyll et Jefferson ne sont pas les seuls à avoir subi ces perturbations, et le groupe de départ s'est de nouveau dissocié. Mais les deux vilaines ne sont pas seules, et traînent avec elle, une pimbêche dont elles se seraient passées volontiers !




NOTE:

- Vous ne pouvez pas vous séparer.
- Vous ne pouvez toujours pas vous échapper du labyrinthe, et les parois restent toujours susceptibles de vous avaler au moindre rapprochement trop intime.



Kiki.2000
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Sam 5 Déc - 0:44, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Sam 5 Déc - 0:44


Au Plus Noir de la Nuit


~ feat. Cruella de Vil & The Rasputin' Nightmare ~


- Darling, attend-moi !

Cruella divaguait comme un dindon malade, son talon à la main. Il fallait dire que courir à travers le labyrinthe pour éviter de finir en paillasson, tout cela, en louboutins, n'était pas la plus belle des affaires ! Et la styliste en pleurait encore son soulier en daim, boitant à chaque pas, pour suivre la cadence de son amie Azelea qui ne décolérait visiblement pas. Il faut dire que Miss De Vil aurait bien accompagné sa rage, si elle n'était pas obnubilée par sa déchéance vestimentaire.

La Vipère épia les pas hésitants de celle qui les accompagnait. Elle grinçait des dents en mirant ses cheveux longs trop bien brossés qu'elle n'avouera jamais jalouser quelque peu. En revanche, elle grimaçait en constatant l'assemblage inadéquate entre sa robe et ses chaussures. Les souliers, à eux-seuls, laissait briller une telle prestance qu'elle ne pouvait s'empêcher un rictus de dégoût sachant quel infâme héros les portait aussi brutalement.

- Hum... Belle ? Puis-je vous emprunter vos chaussures ?

Elle sourit, du plus aimable des plissements de lèvres qu'elle avait en réserve, face à cette gênante situation :

- Assurément Darling, je vous les rendrai à la fin de ce cauchemar, si vous en sortez vivante, évidemment ! Dans le cas contraire, vous pourrez mourir tranquille en sachant vos précieuses en sûreté...

Kiki.2000

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Mar 8 Déc - 20:58, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Mar 8 Déc - 20:58


   
   Au plus Noir de la Nuit
   ACTE FINALE

L
e mal de crâne qui m'avais saisi plus tôt dans la soirée me revint de plein fouet. Les douloureuses images de mon cauchemar me s'incrustant de nouveau dans mon esprit. La dague portant mon nom graver sur sa lame déformé, la robe aussi noir que le charbon à la jupe en lambeau et au corset imbibé de sang, toutes ces voix dans ma tête...  Les voix étaient toutefois remplacer, cette fois, par les battement de mon cœur affolée. Quel course! La panique qui m'avais prise de cours alors que les murs s'étaient étrangement mis à se refermer sur nous... Je n'ai jamais été claustrophobe, mais en même temps, les murs de ma cellule au château de Rumple ne s'était jamais mis à vouloir me tuer!
Puis la voix de la femme-aux-fourrures, qui faisait les cent pas en boitant à cause de son talon manquant, se fit retentir alors qu'on s'étaient arrêter dans le labyrinthe, guettant avec attention chaque recoin de verdure.

-Hum... Belle ? Puis-je vous emprunter vos chaussures ?

Sans me laisser répondre elle enchaîna immédiatement.

-Assurément Darling, je vous les rendrai à la fin de ce cauchemar, si vous en sortez vivante, évidemment ! Dans le cas contraire, vous pourrez mourir tranquille en sachant vos précieuses en sûreté...

Je m'apprêtais à acquiescer mais quelque chose en moi m'empêcha de répondre positivement. Lorsque que j'allais finalement lui répondre, un certain sarcasme se mêla à mes mots, bien malgré moi. Ce sentiment de fatigue et d'agacement qui m'atteignait rarement semblait tenter de se frayer un chemin jusqu'au fond de mon être.

-Oh! La grande Cruella DeVil s'abaisserait-t'elle à prendre des chaussures qui ne sont pas de sa collections en ventes? .. On a tous eu une sale soirée, Cruella. Je garde mes chaussures, désolée... Et puis, vous n'avez qu'a retirer l'autre talon, vous marcherez d'un pas égale, au moins!

Je fut étonnée de ma fermeté malgré l'angoisse qui m'étreignait. Il n'était que très rare que je réponde aussi franchement et d'un ton aussi tranchant. La dernière fois que j'avais laisser ce sentiment prendre le dessus... En fait.. L'avais-je déjà fait?
WILDBIRD

Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Ma conscience névrosée.
♦ Métier : Sorcier (vaudou & Magie Noire)
♦ Camp : Les Limbes
♦ Conte : Dr. Facilier (La Princesse et la Grenouille) & Raspoutine (Anastasia)
♦ Avatar : Mads Mikkelsen

♦ Inscription : 14/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 14/10/2014.
Il a été aperçu dernièrement Sam 19 Déc - 2:08, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Sam 19 Déc - 2:08


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 ~


« Oh ! La grande Cruella DeVil s'abaisserait-t'elle à prendre des chaussures qui ne sont pas de sa collections en ventes? .. On a tous eu une sale soirée, Cruella. Je garde mes chaussures, désolée... Et puis, vous n'avez qu'a retirer l'autre talon, vous marcherez d'un pas égale, au moins ! »

- Tu vas le regretter...

A ses mots, les cheveux de Cruella s'effritèrent, nappant le sol comme de vieilles aiguilles mortes qui venaient lapider la terre de leurs maux. Sa peau s'affaissa aux creux de ses joues, comme si sa gorge avait soif de chair. Ses yeux tombèrent sur le sol, et ses bras s'évaporèrent en une brume verdâtre. Bientôt, la bête montra sa véritable forme. Cruella n'était plus. A sa place, virevoltait un démon fantomatique à l'esprit vif qui, dans un élan cruel, s’abattait sur la pauvre bibliothèque. Il lui agrippa les cheveux et, bientôt, vint l'envelopper de son corps fumeux. Une brouillard opaque balaya le couloir du labyrinthe, et Belle n'était plus là. Le démon l'avait emporté.

(c) Kiki.2000



Au plus noir de la nuit, c'était l'enfer, le calvaire. Un horrible cauchemar me remplissait d'effroi. J'en ai perdu mes esprits; un corps partait en charpie. Quand j'ai ouvert les yeux le cauchemar c'était moi !
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Le Pouvoir.
♦ Métier : Scribe intangible du Destin.
♦ Camp : ADMINISTRATEUR
♦ Inscription : 25/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 25/05/2014.
Il a été aperçu dernièrement Sam 19 Déc - 2:18, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Sam 19 Déc - 2:18










Au Plus Noir de la Nuit


DESTIN


Belle a disparut, emportée par le démon. Le spectre fantomatique a disparut. Où a-t-il emporté Belle ? Qu'est-il advenu de Cruella ?
Depuis quand n'est-elle plus véritablement avec eux, et que ce spectre les a dupé ?




NOTICE:

- Le Spectre est partie. Azelea a pu avoir le temps de le voir.
- Vraisemblablement, il est arrivé quelque chose à Cruella, lorsqu'elles ont courut pour échapper aux murs amovibles du labyrinthe. Où est-elle ? A-t-elle succombé aux supplices de l'environnement ?
- Azelea est seule. Elle ne peut contacter personne. Elle va devoir avancer si elle veut pouvoir s'en sortir, d'autant plus que le labyrinthe semble plus qu'imprévisible.
- Les murs sont toujours susceptibles de la dévorer si elle s'approche de trop près.



Kiki.2000
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Dim 20 Déc - 0:54, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Dim 20 Déc - 0:54



Au Plus Noir de la Nuit





La course aurait pu la réchauffer, quand bien même elle n'aurait pas été trempée. A peine a-t-elle terminé que son souffle glacé fume encore entre ses lèvres. Elle voudrait pester mais se retient, sa respiration trop rapide pour lui permettre de dire un mot. Le labyrinthe a failli la gober, et elle se fustige d'avoir du s'abaisser à une telle fuite face à un pauvre buisson charnu. Quelle idiote elle fait, ridicule petit iceberg craintif.

Un hurlement - vraisemblablement celui d'une Cruella totalement bestiale - la ramène furieusement à la réalité, mais rien ne semble la percuter. Encore un dialogue qu'elle pense inutile, comme souvent chez sa merveilleuse amie. Et si elle aurait renchéri et ri de cela dans une situation extérieure, il n'en est rien aujourd'hui. Toutes les émotions qu'elle vient à peine de traverser ne font que s'accroître, et l'absence soudaine de Jet, Cruella, et même de la petite sotte de bibliothécaire lui fait l'effet d'une violente claque. Elle a pour premier réflexe de regarder derrière elle, ahurie et désespérée.

Seule, elle prend quelques secondes pour retrouver un semblant de lucidité. Quelques pas la mènent au carrefour suivant et, prudemment, elle demeure bien au centre des voies, évitant une seconde attaque. Où sont-ils tous passés ? Seulement, dans sa tête, seul Jet semble importer. Mère à l'amour inconditionnel, elle avance encore, malgré la tétanie qui semble la surprendre, l'eau gelant sur ses membres atrophiés. Il faudra bien plus que cela pour l'empêcher de retrouver son fils par tous les moyens.

© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Le Pouvoir.
♦ Métier : Scribe intangible du Destin.
♦ Camp : ADMINISTRATEUR
♦ Inscription : 25/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 25/05/2014.
Il a été aperçu dernièrement Dim 20 Déc - 1:12, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Dim 20 Déc - 1:12










Au Plus Noir de la Nuit


DESTIN

Jefferson, s'étant pseudo sacrifié pour sauver sa fameuse Alice, se retrouve lui aussi à déambuler dans ce labyrinthe sans fin... Et comme le hasard semble bien leur jouer des tours depuis le début de cette fichu malédiction, le Chapelier aperçoit face à lui, dans un carrefour, une silhouette, de dos, en proie à un cruel dilemme. Celui de choisir sa route. Ira-t-il l'interpeller ?




NOTICE:

- Vous pouvez décider d’interagir avec elle ou de passer votre chemin, pour l'éviter.
- Vous êtes évidemment quelque peu essoufflé et épuisé d'avoir courut à vive allure, pour échapper aux couloirs mouvants. Ces derniers ont cessé de s'écraser. Néanmoins, certaines galeries se sont refermés, et d'autres se sont déclarées. Il vous est impossible de rebrousser chemin pour tenter de retrouver Jyll.



Kiki.2000
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Dim 20 Déc - 18:39, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Dim 20 Déc - 18:39


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Acte Final
Je suis juste derrière toi. Je devrais l'être. Je devrais être sur ses talons, à courir avec elle, la poussant du bout des doigts pour tenter de la sauver de tout ça, de la protéger de cette végétation qui ne rêve que de nous dévorer. Mes doigts s'enfoncent dans la terre encore meuble tandis que je me relève, m'apprêtant à recommencer à courir pour sauver ma vie, mais... Mais non. Les végétaux rampent loin bien de moi, me laissant seul dans ce labyrinthe. Lentement je me relève, observant les murs qui ne remuent plus, sentant un frisson désagréable courir le long de mon échine. Un de ces frissons qui me murmure doucement qu'on m'observe l'air de rien. Je lève les yeux vers le ciel et cherche cette présence qui me donne l'impression d'être un rat de laboratoire. Un pion qu'on déplace à volonté et qu'on regarde évoluer, avancer... Autre chose se met à courir sur ma peau, quelque chose qui me laisse avec l'impression d'être rien de plus qu'un fou dont on se joue. Ma mâchoire se verrouille à cette simple idée tandis que je reprends ma marche, écoutant le simple rythme de ma respiration encore difficile. Mon coeur semble vouloir s'échapper de ma poitrine et au fil de mes pas, je me dis que je vais avoir besoin d'une pause, de cinq minutes pour simplement reprendre mon souffle et.... Voir ce que je fais. Où je vais. Je continue pourtant de déambuler entre dans les couloirs, cherchant autant mon Alice que la sortie.

"Alice ?"

Un murmure m'échappe, comme une litanie. J'ai du mal à parler, du mal à penser. Nous ne devrions pas être là... J'aurais dû la sauver de cet endroit. Elle n'aurait pas dû... Je pousse un soupir et alors que je me trouve à un croisement, je regarde tout autour de moi, cherchant en vain une indice. Quelque chose, n'importe quoi même... Et c'est là qu'au loin, je vois une silhouette. Ce n'est pas mon Alice et pourtant... Pourtant j'ai envie que ce soit elle.

"Alice... ?"

Ce n'est pas elle. Mais tant pis. Au fond j'ai simplement envie de penser que c'est le cas. J'avance doucement vers elle, regardant cette silhouette de dos qui n'est pas ma chère petite Alice, mais tant pis. J'avance, encore et toujours. Dans le fond, j'ai juste besoin d'avoir quelqu'un avec moi, quelqu'un qui pourra me dire ce qui se passe. J'ai besoin de comprendre, besoin de la retrouver et de quitter ce cauchemar. Je ne veux plus être un pion, je ne veux plus jouer le jeu de cette force supérieure... Et pourtant, en m'avançant vers elle, c'est exactement ce que je fais. Je tends ma main et la pose doucement sur l'épaule de l'inconnu, malgré l'affreuse sensation qui court sur ma peau. Quelque chose me murmure de partir, de m'enfuir de cette personne, et pourtant... Je suis là, à l'observer se retourner, me dévoilant enfin son identité.

"Non... Non... Non..."

Ce n'est pas vrai. Impossible. Pas réel. Pas lui, pas ici. Apeuré je recule, me remémorant les mots qu'il avait pu avoir pour moi. C'est pas vrai... C'est pas vrai.

"Vous... Vous ne devriez pas être là..."

Tout comme je ne devrais pas être dans ce cauchemar... A moins qu'il soit le mien.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : L'Enfer noircit ma chair de désir.
♦ Métier : Juge, Archidiacre de Notre Dame et Alchimiste.
♦ Camp : Que brûle ma Passion.
♦ Conte : Claude Frollo (Le Bossu de Notre Dame)
♦ Avatar : Michael Fassbender

♦ Inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 29/03/2015.
Il a été aperçu dernièrement Lun 21 Déc - 23:12, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Lun 21 Déc - 23:12

Les Bras en croix


~ feat. Eden C. Frollo & Phabien de Sombreval ~


Les doigts roussis, refermés sur la petite croix bénite, les yeux clos, et les lèvres toutes à portée du vent, l'Archidiacre priait face au couloir de lierre. Quémandant la grâce de Son Père; diabolisant ce cauchemar des Enfers auquel il faisait face. Ses mains tremblaient, alors qu'il tentait de rester concentré sur ses dires et leur sincérité, ravalant amèrement les quelques blasphèmes qu'il aurait volontiers vomit sur Lucifer:

- Seigneur, montre moi le chemin,
Fais de moi ton instrument...


Ses murmures écorchés vifs furent néanmoins interrompu par le sacrilège d'une paume étrangère nichée sur son épaule. Il se retourna d'un bond, alors que le crucifix venait de choir dans la boue, il sortie violemment une petite dague aiguille de sa manche en serrant des dents. Lorsqu'il constata le Chapelier, un piètre loup qui ne lui était finalement pas si étranger que cela, il n'abaissa pas pour autant sa défense. L'Aiguille continuait de pointer son épine vers l'ingrat:

- Vous !

Il n'eut pas véritablement le temps de finir sa phrase - bien que son intonation en disant suffisamment long - qu'un éclair de rage déchira le ciel. Eden se précipita sur le sol pour retrouver sa croix, embourbée dans la terre sombre, alors que la pluie commençait à dégringoler des Cieux. Alors qu'il pataugeait dans l'argile, il coinçait quelques jurons entre sa langue et ses dents, pour éviter qu'ils ne viennent attiser davantage la colère du Vent. Il était pertinemment conscient qu'on était loin de l'Apocalypse, mais il savait cependant qu'aucun événement ne se produisait au hasard, et, que ce soit Son Père ou La Bête, l'un comme l'autre avait pour habitude de tester les Hommes. Et Eden s'était promis de toujours se porter volontaire pour soulever la croix du Seigneur.

Le pendentif sacré vint toucher sa peau, alors qu'il l'empoigna amoureusement. En se relevant, il frémit, sentant presque ce nouveau grondement de ciel venir lui craquer les os du dos.

- Il faut partir...

Kiki.2000



" Quelle brûlure, quelle torture, les flammes de sa chevelure dévorent mon corps d'obscènes flétrissures. Infernale, bacchanale, l'Enfer noircît ma chair, du pêché, de désir, le Ciel doit me punir. Est-ce ma faute? Pourquoi ce blâme? C'est cette sorcière gitane par qui mon cœur s'enflamme. Est-ce ma faute, si notre Père a fait les hommes moins puissants que Lucifer... Par pitié, Maria, protèges-moi du mauvais sort de cette fleur du mal et de son corps ! "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Mar 22 Déc - 14:08, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Mar 22 Déc - 14:08


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Acte Final
Mais c'est pas vrai... C'est pas vrai. Ça doit être une blague, une très mauvaise blague. Je perds Alice, et c'est dans ses pattes à lui qu'on me jette. Un frisson dévale mon échine alors qu'un léger tournis me saisit. Je ne peux pas rester avec lui, ni même ic. Je veux juste sortir de cet endroit, fermer les yeux et me rendre compte que tout ceci n'était qu'un affreux cauchemar. Parce que ça doit en être un. Je dois être en train de délirer, presque en transe et fiévreux dans mon lit. Ça ne peut être que ça, et rien d'autre. Rien de ceci n'est réel, ça ne peut pas. Eden n'est pas réellement là face à moi, il ne me menace pas d'une dague dont la lame attire les rayons de la lune... Je vais me réveiller... Je vais finir par me réveiller. Me faut juste une piqûre de retour à la réalité. Une bonne grosse gifle qui va me faire revenir à moi-même et de sortir de cet enfer. Sauf que rien ne vient. Absolument rien. Il n'y a que lui, moi et sa dague, ainsi que l'éclair qui déchire subitement le ciel. Il sursaute et lâche tout, se retrouvant en un battement de coeur à genoux, à chercher ses armes dans la boue. Le vent se lève et un frisson dévale mon échine. Mes yeux se ferment et je pousse un soupir. C'est un cauchemar. Rien de plus. Je n'ai qu'à fermer les yeux et je finirais par me réveiller. Sauf que nous savons tout les deux que ce n'est pas le cas Jefferson. Ceci est la réalité. Celle qui me murmure que je suis coincé, que je ne rêve pas. L'archidiacre finit par se relever et alors que je contemple ses doigts maculés de boue, un soupir m'échappe.

"C'est ce que votre Seigneur vous a murmuré ou c'est votre bon sens qui se réveille enfin ?"


Attention Jefferson, tu as déjà joué avec ses allumettes-ci et tu t'es brûlé. Tu es sûr de vouloir recommencer ? Je regrette mes mots à l'instant même où ils traversent mes lèvres. Je devrais me taire, apprendre à tourner sept fois ma langue dans ma bouche avant de l'ouvrir. Je fais un pas vers lui, me retrouvant à ses côtés avant de reprendre.

"D'où venez vous ? Car il serait idiot de revenir sur vos pas ou les miens. Autant aller là où nous n'avons jamais mis les pieds... Car avec un peu de chance, on quittera peut-être cet enfer..."



© Pando
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : L'Enfer noircit ma chair de désir.
♦ Métier : Juge, Archidiacre de Notre Dame et Alchimiste.
♦ Camp : Que brûle ma Passion.
♦ Conte : Claude Frollo (Le Bossu de Notre Dame)
♦ Avatar : Michael Fassbender

♦ Inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 29/03/2015.
Il a été aperçu dernièrement Mar 22 Déc - 19:24, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Mar 22 Déc - 19:24

Les Bras en croix


~ feat. Eden C. Frollo & Phabien de Sombreval ~


- Mon bon sens a toujours été plus embrasé que le vôtre mon cher. Avisez-vous une seule fois encore de me porter affront, à moi, ou à Notre Père, et je me chargerais personnellement de vous offrir en pâture aux Enfers, rétorqua-t-il sur un ton solennel déconcertant, qui n'entravait en rien l'impact de ses menaces.

Il rangea sa dague Aiguille dans sa cachette et entreprit une nouvelle fuite à travers les méandres du cauchemar.

« D'où venez vous ? Car il serait idiot de revenir sur vos pas ou les miens. Autant aller là où nous n'avons jamais mis les pieds... Car avec un peu de chance, on quittera peut-être cet enfer... »
- Notre destin est déjà forgé, si la Bête nous attend sincèrement, elle sera nappée dans n'importe quelle galerie, quel que soit le chemin emprunté. Il nous faut affronter ce démon... On ne peut fuir le diable, croyez-moi.

Étrangement, ses mots semblaient tinter une connaissance formelle de ces dires. Il est vrai que le juge Frollo pleurait les tortures du Diable qui s'épanouissait dans son malheur. La Gitane était son brasier quotidien: il mourait d'envie de s'y jeter chaleureusement, tout comme il nourrissait l'espoir de l'éteindre à tout jamais, comme il enfumerait les feux des Enfers pour n'y récolter que les cendres à laisser pourrir dans l'infini. Oui, Eden avait déjà défier le vices de Lucifer, plus d'une fois, et il savait de source sûre qu'Il ne plaisantait pas avec ses sentences. Tôt ou tard, il fallait Lui faire face.

- Il nous faut rallumer cette lumière éteinte... marmonna-t-il en enfilant autour de son cou son chapelet ramassé.

Mais alors qu'il était décidé à dissoudre les ombres qui s'abattait sur Storybrooke, un buisson éclata à côté de lui. Les murs se remirent à s'enlacer mutuellement, étouffant tout sur leur passage. L'archidiacre se redressa et se mit à courir, sans demander son reste. Pas même il avait quémander l'accompagnement du chapelier, bien qu'il savait qu'il le suivait non plus lentement, derrière lui. Les buissons se rétractaient, le lierre se tordait, et quelques troncs d'arbres roulaient entre les galeries. Eden en esquiva un de justesse, mais ce ne fut pas le cas de son acolyte indésiré, qui, derrière lui, s'était coincé sous l'écorce lourde. Le religieux s'arrêta net, empoigné dans un cruel dilemme: fuir pour échapper aux mouvances du labyrinthe, ou sauver cette âme, comme l'aurait fait tout bon chrétien. Bien qu'il savait pertinemment qu'il devait lui venir en aide, sans demander son reste, qu'il soit bon ou mauvais, il hésitait. Devait-il risquer sa vie pour un rejeton ? Qui guiderait les hommes de Storybrooke sous l'aile du Père, s'il faillissait pour le repos d'un tel escroc ? Mais alors que ses yeux brillaient d'indécision, la terre se mit à trembler. Au loin, un énorme rocher commençait sa descente en roulade, éclatant tout sur son passage. Jefferson était prit au piège. Frollo devait fuir.


Kiki.2000



" Quelle brûlure, quelle torture, les flammes de sa chevelure dévorent mon corps d'obscènes flétrissures. Infernale, bacchanale, l'Enfer noircît ma chair, du pêché, de désir, le Ciel doit me punir. Est-ce ma faute? Pourquoi ce blâme? C'est cette sorcière gitane par qui mon cœur s'enflamme. Est-ce ma faute, si notre Père a fait les hommes moins puissants que Lucifer... Par pitié, Maria, protèges-moi du mauvais sort de cette fleur du mal et de son corps ! "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Mer 23 Déc - 13:52, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Mer 23 Déc - 13:52


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Acte Final
Je n'essaye même pas de lui répondre, comprenant qu'il n'a aucune patience à m'accorder aujourd'hui. Tout ce que j'y gagnerais serait des ennuis supplémentaires et à mon humble avis, être coincé dans un labyrinthe dont les murs ont la fâcheuse tendance à être agressif, est déjà largement suffisant. Je n'ai pas besoin d'avoir en plus un sociopathe sur les talons. Donc pour une fois, je me décide à simplement tourner ma langue dans ma bouche et laisser couler tout ça... De toute façon, je sais qu'à ce jeu-là, je ne suis pas le plus fort. Et si la lâcheté me permet de rester en vie... Qu'il en soit ainsi. Je continue de guetter autour de nous, espérant d'une certaine façon que d'un coup, le chemin de la liberté se dévoile à nous, pendant que mon acolyte de fortune parle d'une lumière qu'il faut rallumer. J'hausse un sourcil, lui glissant un rapide regard.

"Pardon ?"


Je finis de murmurer qu'un buisson recommence à bouger près de nous, entraînant une réaction en chaîne qui me fait jurer entre mes dents. Ce n'est pas vrai. Ça recommence. Encore. Les murs se mettent à nouveau à ramper, à bouger, à siffler tandis que des lianes claquent dans l'air, cherchant à se saisir de nos personnes. J'écarquille les yeux et recommence à courir, voyant que l'archidiacre m'a déjà précédé dans cette idée. Le souffle encore court et le coeur encore en vrac, je tente de pousser un peu plus mon corps à un effort qu'il n'est plus capable de produire. Ma vision se trouble et rapidement, je perds le rythme, me faisant distancer bien rapidement. Alors quand des troncs d'arbres commencent à rouler face à nous, je ne peux que les regarder approcher avec une certaine fatalité. Parce qu'avant que l'un d'entre eux ne m'emprisonne, je sais déjà que je ne serais pas capable de les esquiver. Je me baisse en vain et alors qu'un hurlement m'échappe, je sens le tronc s'effondrer sur moi, m'écrasant les reins et me clouant au sol. Je serre les dents et commence à me débattre, cambrant le dos, raclant le sol. Un autre gémissement douloureux m'échappe alors que je tente de me glisser de sous le tronc, en vain. Je rouvre les yeux et vois Eden au loi, qui semble hésiter à m'aider. Non... Non... Me laissez pas là. Pas comme ça... C'est hors de question. Je refuse de mourir dans ce labyrinthe... Je refuse d'être laissé derrière. Mes ongles s'enfoncent dans la terre meuble alors que je hurle.

"Mais ne restez pas là ! Aidez-moi !"

La douleur me fait tourner la tête alors que je peine à respirer. Un grondement se fait entendre au loin et vu son hésitation, cette envie de fuir que je lis dans ses yeux, je commence à me dire qu'il va sûrement m'abandonner là, à une mort presque certaine.

"Aidez-moi !..."

© Pando
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : L'Enfer noircit ma chair de désir.
♦ Métier : Juge, Archidiacre de Notre Dame et Alchimiste.
♦ Camp : Que brûle ma Passion.
♦ Conte : Claude Frollo (Le Bossu de Notre Dame)
♦ Avatar : Michael Fassbender

♦ Inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 29/03/2015.
Il a été aperçu dernièrement Jeu 24 Déc - 1:05, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Jeu 24 Déc - 1:05

Les Bras en croix


~ feat. Eden C. Frollo & Phabien de Sombreval ~


Frollo sentait le regard de Jefferson apeuré et presque emprunt à la pitié. Ses yeux brillaient dans les siens, et comme par une attraction spirituelle, l'Archidiacre était maintenu sur place face à ce cruel dilemme. Fallait-il sauver sa peau, bien plus précieuse ? Après tout, le Chapelier était déjà destiné aux Enfers. Sa vie entière en était déjà un... Que perdait-il de plus ? Alors il fronça les sourcils, regardant au-dessus du condamné. Le rocher encore loin, s'approchait pourtant dangereusement, et il n'y avait pas de temps à perdre. Alors Eden ferma les yeux une seconde et se retourna. Il commença à prendre son élan pour s'enfuir, mais il entendait presque les supplications intérieures de son compagnon indésiré, lui tinter l'esprit. Il reprit alors sa course, comme pour fuir cette petite voix qui au fond de lui, lui quémandait de venir en aide à cette pauvre âme, comme l'aurait fait tout bon chrétien. Il s’insurgea.

- Allez au diable.


Il venait finalement de rejoindre Jefferson, plongeant ses yeux sévères dans les siens, comme pour lui interdire de prononcer un seul mot.

Le problème, c'était que la roulade arrivait précipitamment et que le prêtre n'avait pas la force d'un ogre pour soulever ce demi-tronc d'arbre. Alors il releva sa manche. Il n'aimait pas faire cela. Ou plutôt, il préfèrait l'exercer la nuit, lorsque Dieu dormait et lui laissait la charge de veiller sur Storybrooke sous la nuit de Lucifer. Au fond, ce n'était pas de la magie, comme toutes ces insanités du Diable. Non. Lui, il se servait seulement de ce que Dieu offrait à la terre pour recréer quelque chose. Après tout, s'il était le nouveau fils du Seigneur, le Messie en attendant le prochain vaisseau, il pouvait s'autoriser, comme son père, d'être créateur lorsqu'il était nécessaire. Il ne faisait que modifier les matières, rien de plus. Alors il posa sa main sur le tronc, et ferma les yeux. Les rides sur son front contractèrent, alors qu'il espèrait simplement que Blackwell ne prononce pas un seul mot, et le laisse se concentrer sur le peu de temps qu'il lui restait.

Eden sentait la matière du bois ruisseler au bout de son index. Bientôt, il pouvait presque palper les racines vitales du front, comme si elles se prolongeaient dans ses propres veines. L'arôme de la terre boiseuse sous ses pas vint renforcer son toucher, alors que le tronc commençait peu à peu à s'effriter. Frollo n'aimait pas faire cela en public. Il ne pratiquait l'alchimie que dans sa contre-chapelle, à l'abris des regards, avec pour objectif secret de terminer la Grand'Oeuvre.

Lorsque la matière du tronc fut changée en un simple tas de poussière et d'écorce, le juge releva Jefferson, visiblement ébahie par ce à quoi il venait d'assister. Frollo ne dit rien, et se contenta de passer son index devant ses lèvres, lui intimant le silence. La fuite repris précipitamment. L'Archidiacre déambulait dans le couloir en pente. Il aperçut à sa droite un petit virage. Attrapant le chapelier dans sa course, il se jeta sur la droite, évitant de justesse le rocher roulant. Mais en bondissant sur le côté, il percuta une jeune femme dont il n'avait eut le temps de percevoir le visage.

Kiki.2000



" Quelle brûlure, quelle torture, les flammes de sa chevelure dévorent mon corps d'obscènes flétrissures. Infernale, bacchanale, l'Enfer noircît ma chair, du pêché, de désir, le Ciel doit me punir. Est-ce ma faute? Pourquoi ce blâme? C'est cette sorcière gitane par qui mon cœur s'enflamme. Est-ce ma faute, si notre Père a fait les hommes moins puissants que Lucifer... Par pitié, Maria, protèges-moi du mauvais sort de cette fleur du mal et de son corps ! "
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Le Pouvoir.
♦ Métier : Scribe intangible du Destin.
♦ Camp : ADMINISTRATEUR
♦ Inscription : 25/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 25/05/2014.
Il a été aperçu dernièrement Jeu 24 Déc - 1:15, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Jeu 24 Déc - 1:15










Au Plus Noir de la Nuit


DESTIN

Eden vient dont de se jeter, sans le vouloir, sur la pauvre Katherine qui venait d'atteindre l’extrémité du couloir. D'un autre côté, sans l'arrivée imprévue du juge, elle aurait sans doute succombé à la descente du rocher.

Katherine n'est pas seule. Bien que le groupe est subit les premières mouvances du labyrinthe et fut dispersé, Blondy est accompagnée par Anya et Jet. Ils ignorent ce qui est advenu d'Emma, qu'ils ont perdu en cours de route, en échappant aux murs. De la même manière, ils ont été séparé de Belle par un mur qui s'était abattu entre eux. Ils étaient en route pour retrouver la bibliothécaire, sachant qu'elle se retrouvait avec Ursula et Cruella.




NOTICE:

- Vous êtes donc un nouveau groupe: Jet, Anya, Katherine, Jefferson et Frollo.
- Le trio n'a pas croisé le Chapelier, ni l'Archidiacre auparavant pendant la malédiction des cauchemars.
- Ils savent que Belle est avec Cruella et Azelea mais ils ignorent ce qui s'est passé ensuite de leur côté (cf: voir intrigue plus haut).
- Ils n'ont pas retrouvé Emma non plus.
- Leur but étant donc de tous se retrouver, avant de chercher à sortir du labyrinthe.



Kiki.2000
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Un certain Flynn..
♦ Métier : Jeune diplômée et unique employé au Kath's HairShop
♦ Camp : Le Bien.
♦ Conte : Raiponce
♦ Avatar : Brittany Robertson

♦ Inscription : 29/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 29/11/2014.
Il a été aperçu dernièrement Jeu 24 Déc - 14:26, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Jeu 24 Déc - 14:26


Au plus Noir de la Nuit…



~ Acte final ~


La paroi végétale manque de peu de m’engloutir lorsqu’une personne me bouscule dans sa course et me fait tituber à un cheveu d’un mur du labyrinthe. Je me retourne vivement vers lui, toujours vivifiée par ma course, et en bouscule un autre qui enfin défait le nœud que mes pieds ont créés entre eux dans la bousculade. Haletante et le front en sueur, je tente de reconnaître les deux nouveaux personnages derrière ce rideau d’étoiles qui floute ma vision. L’un d’eux porte un accoutrement plutôt spécial qui me fait penser à ces personnes de cœur qui travaillent dans les églises, dont je ne peux actuellement pas trouver le nom. Le visage de l’autre me paraît familier mais il est aussi impossible de mettre un nom dessus que sur l’autre personnage.

Le cœur affolé, je leur passe devant pour rejoindre Jet et Anya qui trottinent vers le lieu du rassemblement. Je reste de glace face à leurs regards curieux et me concentre sur les deux hommes qui eux se tournent affolés dans toutes les directions. Super ! Combien de personnes sont-elles encore coincées dans ce labyrinthe? Passant une main dans mes cheveux en bataille, je n’ose pas imaginer la personne ou la chose qui tient les fils de tout ça.

Après un moment de silence, je n’hésite pas à prendre la parole. Emma, Belle et les autres. On doit les retrouver et ce n’est pas en restant à l’arrière que nous rejoindrons nos amis.

- Avez-vous vus un groupe de quatre, avec une blonde et une brune de taille moyenne ? Il y avait aussi une grande femme avec un manteau de fourrure et une autre… tu sais, Jet, celle qui t’a approché ?

Mon bafouillage n’était peut-être pas clair mais nous n’avons plus le temps.

- Enfin, avez-vous vus quelqu’un ? J’en ai vraiment assez de tourner en rond dans ce maudit labyrinthe… .
(c) Kiki.2000




♪ I see the light

All those days, watching from the windows, All those years outside looking in,
All that time never even knowing, Just how blind I've been.[/color]

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Jeu 24 Déc - 16:30, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Jeu 24 Déc - 16:30

Au plus Noir de la Nuit


~ feat. The Rasputin' Nightmare ~


Putain j'en peux plus de courir dans c'merdier ! Elle est où la sortie sérieux ? J'm'en branle moi d'aller trouver la blonde paumée et la bibliothécaire ! J'veux juste retrouver Zela et me tirer d'ici !

Je freine un grand coup en apercevant un gros truc noir à cape bondir sur Katherine. Putain la pauvre elle se prend tout dans la gueule. Hey mais attend... C'est le facho de Notre Dame lui ! Je le croise tout le temps quand j'passe devant pour rentrer chez moi. Il est toujours perché en haut près des fenêtres à tout surveiller... J'l'ai toujours trouvé louche ce type... Et maintenant que le Sort Noir s'est levé, j'm'en méfie encore plus... J'le sens pas. Et alors l'autre là... je l'ai jamais vu... Il a l'air un peu en flippe d'ailleurs... ou essoufflé peut-être ? En tout cas, je sais absolument pas qui c'est.

Je m'apprête à demander à Kathy comment elle va, mais elle commence à parler aux deux inconnus. Tout doux ma belle, ça s'trouve ce sont eux les traîtres...

« Avez-vous vus un groupe de quatre, avec une blonde et une brune de taille moyenne ? Il y avait aussi une grande femme avec un manteau de fourrure et une autre… tu sais, Jet, celle qui t’a approché ? »

- Oui... c'est ma mère, Kathy.

Je marmonne un peu, parce que je sens qu'elle ne va pas trop kiffé cette révélation... J'avais pas trop osé lui dire depuis qu'on avait retrouvé nos souvenirs; j'voulais pas entacher notre amitié. Ouais bah quoi ?! Elle est cool Kathy, on s'entend plutôt bien ! Sauf que la réputation d'Ursula la précède alors bon... j'avais juste omis ce détail okay ! Bon après, elle sait très bien que j'suis pas un bon garçon non plus hein ! Je ne joue pas les héros devant elle non plus... Ca n'a pas empêché à ce qu'on se fasse des soirées ensemble pendant la malédiction, pourquoi ça devrait changé ? On était juste différent, mais je pense qu'il restait tout de même une part de nous sous ces mensonges... Enfin je suppose.

Voyant que Katherine tape la discute aux deux hommes là - parfois j'me dis qu'elle est restée coincée dans sa tour trop longtemps et qu'elle sait pas qu'il faut se méfier des gens. - je me penche discrètement vers la Russe pour lui chuchoter:

- Je les sens pas.

Kiki.2000

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Dim 27 Déc - 0:18, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Dim 27 Déc - 0:18


❝Au plus Noir de la Nuit❞
Acte Final
Il va me laisser là. Je le sens. Je le lis presque dans son regard. Ma vie n'a aucune importance à ses yeux, je ne suis rien et il me l'a bien fait comprendre lors de notre dernière entrevue. Je ne suis rien, et j'ai peur que mes maigres supplications ne l'aident pas à se trouver un fond d'humanité. Il va me laisser laisser là et faire comme si je n'avais jamais existé. Je desserrer les lèvres, une boule dans la gorge en me disant que c'est peut-être ainsi que je vais payer pour mes péchés. Et alors que je ferme les yeux, m'apprêtant à le voir disparaitre sans moi, voilà qu'il fait demi-tour, venant s'agenouiller face à moi. Je lève les yeux vers lui, le souffle court. Je recommence à me débattre tentant de me dégager et je suis presque surpris qu'il reste aussi calme, se contentant de poser sa main sur le tronc d'arbre.

"Mais qu'est-ce que..."

Il ferme les yeux et quelque chose en moi me dit de la fermer et d'attendre. Les secondes passent et je ne peux empêcher mon coeur de s'affoler alors que lentement je vois de la sciure de bois se répandre sur mes épaules. Je fronce les sourcils et mets bien deux secondes à comprendre. Des pouvoirs. Génial, j'ai encore réussis à me mettre à dos quelqu'un qui use de la magie... Si j'en réchappe, je jure que j'évite à l'avenir de contrarier quelqu'un qui est capable de réduire un tronc en petits copeaux de bois... Enfin... Je le regarde faire, surpris et effrayé à la fois. Une fois libre, il m'aide à me relever et avant même que je n'ai le temps de le remercier ou de glisser la moindre stupidité, il pose son index sur mes lèvres dans un geste qui me fait serrer les dents. Quelque chose en moi me hurle de le repousser de lui dire de me laisser en paix mais une autre me dit de m'écraser pour cette fois et de simplement la fermer. Chose que je fais avant de recommencer à courir avec lui, échappant à une mort que je n'ai pas franchement envie de connaître de suite. Je sens qu'il m'attrape par le col et sans me demander mon avis, me jette presque dans une des galeries. Je perds mon souffle le temps d'une seconde, ne le retrouvant que lorsque qu'on tombe nez à nez avec un groupe de... Oh. Je pourrais dire inconnus... Car deux le sont pour moi, mais la blonde qui fait face à Frollo me dit salement quelque chose. D'instinct je me cache presque derrière l'Archidiacre, jetant un regard presque anxieux à la demoiselle aux cheveux longs. Elle pose une question à propos d'autres personnes... Je fronce les sourcils et me dit que ça ne doit pas être Alice. L'homme la coupe sèchement avant de se pencher vers l'autre demoiselle, lui murmurant, je ne sais trop quoi. Ok. Ça pue. Va falloir qu'on se fasse plus charmant si on ne veut pas avoir de soucis avec le trio. Je me racle la gorge et me place aux côtés d'Eden.

"Eh bien... J'avais quelqu'un avec moi... Mais je l'ai perdu au détour d'un virage... Nous avons eu quelques soucis avec les murs... Bref... Vous êtes sinon les premières personnes qu'on croise... Et je dois avouer que ça fait du bien de tomber sur quelqu'un... Vous... Enfin, laissez moi deviner... Personne ne sait pourquoi il est là et tout le monde cherche quelqu'un ? Parce que si c'est le cas... Nous pourrions... Faire un bout de chemin tous ensemble et pourquoi pas sortir d'ici vivant..."



© Pando
Revenir en haut Aller en bas

I'm not a princess
♦ True Love : Dimitri
♦ Métier : Etudiante en Langues étrangères
♦ Camp : Le Bien
♦ Conte : Anastasia
♦ Avatar : Emma Watson
I'm not a princess
♦ Inscription : 17/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 17/12/2014.
Il a été aperçu dernièrement Dim 27 Déc - 16:04, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Dim 27 Déc - 16:04
Jet, Anya, Kath, Eden, Jeff & Raspoutine's nightmare


Au plus noir de la nuit...


* Avouer qu'elle connaissait très bien leur ennemi n'avait surement pas été la meilleure idée de la jeune femme. Enfin c'est ce qu'elle pensait. Mais cet aveu lui avait permis de se sentir plus légère, et de se calmer un peu, assez en tout cas pour prendre la tête du groupe et de s'aventurer dans le labyrinthe. Le but était simple: fuir le plus loin possible de Raspoutine et de sortir de ce fichu labyrinthe.
Mais Raspoutine n'avait pas fini de jouer avec les nerfs de ces captifs, car il les sépara en petit groupe en faisant bouger les murs de haies. Anya s'était donc retrouvé avec Katherine, et l'étudiant, Jet. Bon elle devait avouer qu'elle préférait être avec eux deux qu'avec Cruella ou l'autre, dont elle ne connaissait pas le nom.

Tous les trois marchaient dans le labyrinthe, enfin ils courraient plus qu'ils ne marchaient, à la rechercher de leurs compagnons. Mais pour le moment leur recherche était vaine. Le labyrinthe s'amusait à leur barrer certains passages, et à leur en ouvrir d'autre. Raspoutine devait surement les éloigner des autres. Au détour d'un virage, Katherine se retrouva à terre après avoir été percuté par un homme vêtu de noir. En relevant le regard, la rousse vit qu'ils étaient deux, et qu'eux aussi semblait perdu, ou bien à la recherche de quelque chose.

Doucement, méfiante, elle s'avance vers les deux hommes en compagnie de Jet, après avoir aider Katherine à se relever. Anya garda le silence, laissant la jeune coiffeuse parlait. Enfin, finalement, elle aurait du prendre la parole, car Kath ne se méfie pas du tout des étrangers. Personnellement, la jeune russe ne fait pas confiance à ses deux hommes, surtout à celui vêtu de noir qui a foncé dans Raiponce. C'est à cette pensée que Jet se pencha vers elle pour lui murmurer à l'oreille. Quand il eut fini, Anya se sentit rassurée, elle n'était pas la seule à ne pas faire confiance aux deux zigotos devant leur groupe.
Sans un bruit, elle se pencha pour murmurer sa réponse à Jet, tout en regardant droit dans les yeux l'homme qui se cachait derrière celui qui avait bousculé son ami. *

- Mon non plus, surtout celui en noir. Il me fait peur. Tu penses qu'ils ont un lien avec Raspoutine ?

* Elle tourna son regard vers Jet pour voir sa réaction à sa question. C'est à ce moment là qu'un nouvel éclair vert apparu, et qu'un effroyable cri se fit entendre, hérissant définitivement les poils de la rousse. *







A little princess

" Que je fasse partie de la famille impériale ? J'en sais rien moi, vous croyez que c'est facile de se prendre pour une duchesse quand on passe toutes ses nuits sur un plancher humide ? "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité



Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement Lun 28 Déc - 21:27, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Lun 28 Déc - 21:27

Au plus Noir de la Nuit


~ feat. The Rasputin' Nightmare ~


S'ils ont un lien avec Raspouquoi ?! J'en sais rien du tout... Mais j'les sens pas... Ca pue la moule là. Entre l'espèce d'illuminé en robe noire, et l'autre avec sa tête de gros défoncé paumé, c'est un peu chaud d'savoir s'ils sont de notre côté ou pas... J'aurai presque préféré me la jouer perso là. J'glisserais bien une phrase un peu piquante aux deux gugusses, sauf que, ne sachant pas à qui j'ai affaire, j'préfère fermer ma goule.

Surtout que l'un d'eux nous propose de faire un bout de chemin ensemble... Ca sent mauvais. On devrait se méfier, même si celui-là n'a pas l'air très rassuré non plus. Mais alors le prêtre là... Je sais pas ce qu'il nous fait, il s'est cru dans un film j'crois... Le gars il regarde tout autour de lui, même au-dessus. Ouais ouais mec, c'est sa c'est Papa qui pète un coup dans l'ciel et qu'à pas pigé qu'on avait autre chose à foutre... Tu vas nous faire une p'tite prière pour qu'il ramène le soleil c'est ça ?

S'il m'entendait...

Je fronce un sourcil et pince des lèvres en croisant son regard qui se plisse immédiatement. Je me recule d'un pas, comme avec cette impression qu'il comprend ce que j'pense.

- Qui nous dit que vous n'êtes pas ceux qui nous manipule depuis des heures ?

Jet, ta gueule. Juste, la prochaine fois, tu fermes ta gueule. Genre t'as pas assez d'soucis comme ça mec, tu t'en recolles ! Ca t'fais bander d'accumuler les ennemis ? Sale gosse va.

Kiki.2000

Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : L'Enfer noircit ma chair de désir.
♦ Métier : Juge, Archidiacre de Notre Dame et Alchimiste.
♦ Camp : Que brûle ma Passion.
♦ Conte : Claude Frollo (Le Bossu de Notre Dame)
♦ Avatar : Michael Fassbender

♦ Inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 29/03/2015.
Il a été aperçu dernièrement Lun 28 Déc - 21:45, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Lun 28 Déc - 21:45

Les Bras en croix


~ feat. Eden C. Frollo & Phabien de Sombreval ~


Eden scrutait le ciel se tordre. Il sentait presque jusque dans ses propres veines, les couches d'ozones se tordent les unes aux autres, mêlées aux nuages noirs qui se déchiraient sous les coups d'éclairs qui, d'un inquiétant violet, semblaient presque annoncer l'avènement du Diable. Frollo le savait, ils allaient devoir faire face au Mal, et s'ils voulaient s'en sortir, il allait falloir trouver un commun accord. L'homme contre le démon, tel était son oeuvre, bien qu'il ignorait strictement à qui il avait affaire. La Bête pouvait très bien se dissimuler sous le visage innocent d'une petite blonde, ou sous les traits rebelles d'un cleptomane... Qui savait ce qui se cachait derrière le visage de cette petite auburn. Même Dieu, à cet instant précis, pouvait ignorer quel démon se cachait derrière ces agneaux vagabonds. Peut-être même que le chapelier n'était pas lui-même, et qu'à cet instant précis, il avait sauvé la vie d'un complice du Lamia.

De multiples pensées s'abreuvaient dans son esprit alors qu'il balayait la voûte céleste du regard. Lorsque ses yeux revinrent sur terre, il croisa le visage trop curieux du jeune homme en face de lui. Il fronça les sourcils, sachant pertinemment que se bousculait dans ses pensées, quelques idées mal venues. Restait à savoir s'il s'agissait des plans de Lucifer, ou des simples inquiétudes d'un gamin.

« Qui nous dit que vous n'êtes pas ceux qui nous manipule depuis des heures ?

- Qui dit que vous n'êtes pas non plus la Bête qui orchestre ce jeu maudit dans lequel nous sommes tous embourbés ?

Kiki.2000



" Quelle brûlure, quelle torture, les flammes de sa chevelure dévorent mon corps d'obscènes flétrissures. Infernale, bacchanale, l'Enfer noircît ma chair, du pêché, de désir, le Ciel doit me punir. Est-ce ma faute? Pourquoi ce blâme? C'est cette sorcière gitane par qui mon cœur s'enflamme. Est-ce ma faute, si notre Père a fait les hommes moins puissants que Lucifer... Par pitié, Maria, protèges-moi du mauvais sort de cette fleur du mal et de son corps ! "
Revenir en haut Aller en bas

I'm not a princess
♦ True Love : Dimitri
♦ Métier : Etudiante en Langues étrangères
♦ Camp : Le Bien
♦ Conte : Anastasia
♦ Avatar : Emma Watson
I'm not a princess
♦ Inscription : 17/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 17/12/2014.
Il a été aperçu dernièrement Lun 28 Déc - 23:17, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Lun 28 Déc - 23:17
Jet, Anya, Kath, Eden, Jeff & Raspoutine's nightmare


Au plus noir de la nuit...


* Jet ne réponds pas à Anya, alors celle-ci se redresse pour faire face aux autres. Elle ne sait quoi penser... A vrai dire, pour le moment, elle se fiche du camp des deux zigotos, elle ne souhaite qu'une chose: fuir, encore et toujours.
C'est alors que Jet a la bonne idée de provoquer l'homme en noir, stoppant la russe dans sa marche vers Katherine, dont il voulait se rapprocher. Est-il fou de les provoquer ainsi?? Anxieusement, la jeune femme regarde les deux hommes, attendant leurs réactions. Et c'est celui en robe noir qui répondit. Il les accusait d'être eux trois du côté de Raspoutine*

- Nous ne sommes pas du côté de Raspoutine. Et je le sais, car c'est moi qu'il cherche! Il en a après moi, et après personne d'autre. Et ce depuis des années !

*s'écria la jeune russe, en regardant Jet et l'homme en noir se dévisageait du regard. Elle respira fortement avant de reprendre*

- Alors maintenant, je vous propose qu'on trouve une sortie. Et tout de suite, car je n'ai pas envie de recroiser mon pire ennemi...







A little princess

" Que je fasse partie de la famille impériale ? J'en sais rien moi, vous croyez que c'est facile de se prendre pour une duchesse quand on passe toutes ses nuits sur un plancher humide ? "
Revenir en haut Aller en bas


♦ True Love : Ma conscience névrosée.
♦ Métier : Sorcier (vaudou & Magie Noire)
♦ Camp : Les Limbes
♦ Conte : Dr. Facilier (La Princesse et la Grenouille) & Raspoutine (Anastasia)
♦ Avatar : Mads Mikkelsen

♦ Inscription : 14/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le 14/10/2014.
Il a été aperçu dernièrement Mar 29 Déc - 16:17, errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Mar 29 Déc - 16:17


Au plus Noir de la Nuit



~ Intigue *1 ~


Un écho, prononcé d'une voix grave, retentit dans tous le labyrinthe et semble presque traverser directement les tympans des vagabonds. Un seul mot prononcé d'une voix plate, sans aucun rire, mais dont l'intonation trop sereine et le timbre de voix trop grave, annoncent un nouvel acte dans leur cauchemar.

- Anastasiaaaaa....

(c) Kiki.2000



Au plus noir de la nuit, c'était l'enfer, le calvaire. Un horrible cauchemar me remplissait d'effroi. J'en ai perdu mes esprits; un corps partait en charpie. Quand j'ai ouvert les yeux le cauchemar c'était moi !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Ce personnage a rejoint l'équipage pour la cité perdu le .
Il a été aperçu dernièrement , errant dans
les sublimes ruines de l'Atlantide. Mais quel coup préparait-il ?
GIF

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Au Plus Noir de la Nuit [ACTE FINAL] - collectif
» [Brink, André] Au plus noir de la nuit
» André BRINK - Au plus noir de la nuit
» Au plus Noir de la Nuit [Jefferson] - Final de la saison 1
» Au plus Noir de la Nuit [Katherine] - Final de la saison 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: archives RP OUAD-
Design par Kiki.2000 et quelques corrections gentiment conseillées par Nihil Scare Winspeare, et Never-Utopia. Toutes reproduction est strictement interdite. Le forum appartient à ses propriétaires. Merci de respecter le travail fourni par l'équipe administrative et ses membres.